•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chrystia Freeland à l’écoute de la Saskatchewan, selon Scott Moe

Scott Moe dit avoir apprécié l'écoute de Chrystia Freeland, avec qui il a déjà travaillé.

Scott Moe dit avoir apprécié l'écoute de Chrystia Freeland, avec qui il a déjà travaillé.

Photo : La Presse canadienne / Shawn Fulton

Zoé Clin

Le premier ministre de la Saskatchewan a rencontré la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, mardi après-midi. Il estime que leur entretien a été cordial et utile.

Selon Scott Moe, cette rencontre a permis à la vice-première ministre de prendre connaissance de ce que vit la province actuellement. Il voulait lui faire comprendre les raisons de la frustration de l’Ouest. Le premier ministre saskatchewanais est sorti de cette rencontre réaliste et plein d’espoir.

C’est l'occasion d'un nouveau départ dans notre relation avec le gouvernement fédéral.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Scott Moe a notamment parlé de la péréquation et de la taxe fédérale sur le carbone. Il espère toujours réussir à faire annuler cette taxe en Saskatchewan, en particulier pour les agriculteurs.

Il a souligné à la vice-première ministre que la Saskatchewan est un exemple de durabilité dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, des manufactures et des exploitations minières. Selon lui, la taxe sur le carbone imposée à la Saskatchewan est inadaptée, car, en exportant ses technologies, la province aide d’autres pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Scott Moe a aussi mis l’accent sur la dépendance de la Saskatchewan aux pipelines et aux trains pour accéder aux différents marchés. Ça ne s’est jamais autant vu qu’en ce moment, a-t-il ajouté.

Bien que Chrystia Freeland n’ait pris aucun engagement, Scott Moe s’attend à ce que le gouvernement fédéral passe à l’action prochainement.

Lors de la mêlée de presse qui a suivi la rencontre, Scott Moe a aussi dit qu'il avait beaucoup de respect pour Chrystia Freeland, avec qui il a collaboré par le passé. Il a qualifié Mme Freeland de personne compétente, avec qui il est agréable de travailler.

Ce rendez-vous était plus cordial que celui avec Trudeau.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Scott Moe a notamment souligné l’effort d’écoute de la vice-première ministre et dit qu’il restera en contact avec le gouvernement fédéral.

La question du Wexit n’a pas été directement abordée au cours de cette réunion. Scott Moe maintient que ce n’est pas une solution adaptée à la Saskatchewan, car elle ne réglerait pas les problèmes de transport auxquels fait face sa province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale