•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup de patin et de crayon, hockey et poésie en francais!

Le recueil Poèmes de hockey, inédits et revisités, posé debout sur une table devant un fond bleu et gris

Le recueil propose plus d'une cinquantaine de poèmes, un bref historique du hockey et une courte vision de l'auteur Richard Harrison.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Lyssia Baldini

Auriez-vous pensé un jour lire des poèmes sur le hockey? Peut-on associer un sport, souvent qualifié de sport de vitesse et violent, à une écriture stylisée?

Le poète Richard Harrison a pourtant découvert cette poésie et transmet par ce troisième recueil des échos de sa vie, inédits et revisités, qui ont été traduits, pour la première fois, par Gilles Mossière.

Gilles Mossière est assis sur un divan beige avec en main un roman et devant lui sur une table sont étalés quatre autres romans.

Plus d'un an de travail pour Gilles Mossière, qui a traduit plus d'une cinquantaine de poèmes pour le recueil « Poèmes de hockey, inédits et revisités ».

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Hockey et poésie, inspiration

Ayant grandi dans le milieu du hockey et de la poésie, Richard Harrison a toujours patiné entre ses deux passions. Son père était un mordu du sport tout en étant aussi poète.  

Dans sa jeunesse, Richard Harrison avait écrit quelques poèmes, il en avait même écrit un sur le hockey, mais il laisse ses écrits de côté. Ce n’est qu’une fois arrivé en Afrique, en Côte d’Ivoire qu’il a réalisé que le hockey et le Canada voyageaient aussi, raconte Gilles Mossière.

Comme il l’a dit dans un de ses poèmes : "Le hockey était arrivé avant moi.” En Côte d’Ivoire, à Abidjan, il y a une patinoire dans l’hôtel Ivoire, qui est protégée à l’intérieur d’un bâtiment. Le gérant lui a donné la permission d’aller patiner et c’est là qu’il a réalisé à quel point le hockey était important. Ça l’a inspiré et il s’est mis à écrire d’autres poèmes et c’est en 1994 qu’il est allé voir son éditeur.

Gilles Mossière, traducteur

Selon le poète, cela allait de soi, le hockey et la poésie s’associaient. Entre les mouvements des joueurs, les mythes et les héros, Richard Harrison voyait une mélodie, une poésie, et sa maison d’édition a fait naître un premier recueil.

Deux passions, une amitié

Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois en 1997, dans les corridors de l’Université Mount-Royal, de Calgary. Deux professeurs, un sujet : le hockey.

C’était l’époque de la Coupe Stanley, et Richard m’a dit : “ J’ai écrit des poèmes de hockey”, ce que je ne savais pas, “et j’ai écrit un poème sur la Coupe Stanley…”. J’avais commencé à faire quelques traductions à l’époque et donc je lui ai demandé de le voir pour essayer de le traduire en français. Ça n’a pas été facile.

Gilles Mossière, traducteur
À gauche se tient Gilles Mossière avec entre ses mains le recueil en français et à droite l'auteur Richard Harrison et son recueil.

Les deux professeurs se sont rencontrés par hasard dans le couloir de l'université et une grande amitié est née.

Photo : Courtoisie Gilles Mossière

En tant que traducteur on est censé devoir respecter le plus possible, bien évidemment, la signification, mais aussi, si possible, la forme, le style, les ruptures dans les lignes, etc. Donc, j’ai traduit Coupe Stanley, mais ça n’a pas été facile.

Un livre est ouvert et on peut lire un poème.

« Coupe Stanley » est le premier poème de Richard Harrison à avoir été traduit et il a d’ailleurs été lu sur les ondes de Radio-Canada, à l’époque.

Photo : Radio-Canada

Gilles et Richard continuent leur collaboration au fils des ans. En 2018 les deux hommes se recroisent dans le corridor et Gilles lui dit : Hey, devine ce que je suis en train de faire; je suis en train de traduire tous tes poèmes de hockey… Puis Richard lui répond: Ça tombe bien parce que mon éditeur prévoit une édition 25e anniversaire pour l’année prochaine!

La nouvelle version du recueil comprend aussi de nouveaux poèmes. Gilles a alors terminé son travail de traduction pour produire le recueil en français : Poèmes de hockey, inédits et revisités.

Voyages dans l’histoire

Les poèmes de Richard, les anciens et les nouveaux, présentent de petites histoires et des faits vécus dans des contextes historiques et politiques importants. Il aborde, entre autres, la guerre du Golfe, la guerre en Irak et la grève de la Ligue nationale de hockey, des événements qui ont marqué le monde entier.

Il parle de la tuerie de Las Vegas en 2017 et du premier match du Golden Knights dans la ligue Nationale, qui a eu lieu quelques jours après cette tuerie. Il y a aussi un poème sur le match au forum après la tuerie de Polytechnique… Des choses graves dont il parle dans ses poèmes. Et puis, il y en a d’autres qui sont beaucoup plus légers il y a un poème sur la zamboni qui est assez rigolo, une histoire d’amour qui s'entremêle avec la victoire des Petes de Peterborough (Ligue de hockey junior majeure de l'Ontario) à la Coupe Memorial en 1978. Donc, ce sont de petites vignettes tout à fait intéressantes.

Gilles Mossière, traducteur

Gilles Mossière est fier d'avoir publié son recueil à compte d'auteur. Celui-ci sera offert par la suite sur le site de la maison d'édition Wolsak and Wynn Publishers.

En traduisant le recueil, j’espère ainsi toucher les fans de hockey par le mouvement de la poésie.

Gilles Mossière, traducteur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Livres