•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford n'entend pas demander au Québec d'abroger la loi québécoise sur la laïcité

Deux hommes avec des chandails de hockey dans les mains.

Le premier ministre du Québec, François Legault, et le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : Radio-Canada / Claudine Brulé

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Ontario n’a pas l’intention de soulever la question des symboles religieux avec son homologue québécois François Legault.

Les deux hommes doivent souper ensemble vendredi soir à Montréal lors d’un événement privé.

Une porte-parole de Doug Ford indique que le premier ministre veut miser sur les éléments qui unissent les deux provinces et non sur ce qui les divise.

Ainsi, le premier ministre n'a pas l'intention de discuter avec François Legault de la motion adoptée à l'unanimité lundi à l'Assemblée législative ontarienne qui condamne la Loi sur la laïcité de l'État (« loi 21 »).

Cette loi québécoise interdit notamment le port de signes religieux à certains employés de l'État lorsqu'ils sont dans l'exercice de leurs fonctions, dont les policiers, les procureurs de la Couronne et les gardiens de prison, ainsi qu'aux enseignants des écoles publiques du primaire et du secondaire.

En plus de condamner cette loi, la motion adoptée lundi à Queen's Park visait à demander au gouvernement du Québec de l'abroger et affirmait que l'Ontario allait participer à une éventuelle contestation devant la Cour suprême.

Le bureau de Doug Ford indique que les députés progressistes-conservateurs ont voté en faveur de l'envoi d'un message clair aux Ontariens selon lequel le gouvernement défendrait toujours les minorités et la diversité.

Son attachée de presse affirme que le gouvernement Legault est au fait de la position de Doug Ford et de son gouvernement.

Elle ajoute que le NPD aurait pu déposer sa motion bien avant s'il avait voulu en faire une priorité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique