•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des hebdomadaires acadiens cherchent d'urgence un nouvel imprimeur

Un exemplaire de chacun des deux journaux.

Les propriétaires du « Moniteur acadien » et de « La Voix acadienne » n'ont que quelques semaines pour trouver un nouvel imprimeur.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le temps presse pour des hebdomadaires acadiens qui doivent trouver un nouvel imprimeur à la suite de la décision de TC Transcontinental de fermer son imprimerie à Borden-Carleton, à l'Île-du-Prince-Édouard, au début de 2020.

Les propriétaires du Moniteur acadien au Nouveau-Brunswick et de La Voix acadienne à l'Île-du-Prince-Édouard sont inquiets. Les solutions de rechange sont peu nombreuses.

Les deux hebdomadaires craignent une augmentation des coûts d'impression, alors que leur marge de manoeuvre est faible.

Le coût majeur pour un petit journal hebdomadaire, c'est l'imprimerie. C'est très important. On ne pourrait pas se permettre des augmentations. La deuxième considération, c'est l'indépendance. On a toujours l'option Irving dans la région, mais ce sont quand même des concurrents avec leur hebdo. Donc, ça nous placerait dans une situation vulnérable, explique le propriétaire du Moniteur acadien, Bernard Richard.

Bernard Richard debout les bras croisés devant son bureau.

« Entre fermer les portes et imprimer chez les Irving, on ira imprimer chez les Irving. Mais s’il y a d'autres options, on préférerait d'autres options », affirme le propriétaire du « Moniteur acadien », Bernard Richard.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Les coûts de l’impression dans le cas de La Voix acadienne s’élèvent à l'heure actuelle à 34 000 $ par année. On va trouver un imprimeur, mais ce sera peut-être des coûts plus élevés, craint la directrice générale du journal, Marcia Enman.

Le prochain mois, ce sera un mois de recherche, négocier des prix, trouver un imprimeur et pouvoir continuer de publier sans arrêt. C'est ce que j'espère, dit-elle.

Marcia Enman interviewée dans son bureau.

« Si les coûts sont plus élevés, il faudra trouver d'autres revenus », affirme la directrice générale de « La Voix acadienne », Marcia Enman.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Le choix d'un nouvel imprimeur pourrait entraîner un changement de jour de livraison des journaux ou même un changement de leur format ou du papier.

Le format tabloïd allongé de Transcontinental pourrait devenir plus petit, plus carré, si par exemple les journaux étaient imprimés chez Brunswick News, l'entreprise de presse du groupe Irving.

La fermeture imminente de l'imprimerie Transcontinental à Borden-Carlton entraînera la perte de 15 emplois.

Avec les renseignements de Jean-Philippe Hughes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !