•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’accès à un médecin de famille est en baisse au Bas-Saint-Laurent

Un médecin qui prend des notes.

L'an dernier, 90% des résidents de la région avaient un médecin de famille alors que cette année, ce taux est de 87,7%.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le taux d'inscription auprès d'un médecin de famille a diminué au Bas-Saint-Laurent entre 2018 et 2019. Environ 3200 personnes de moins ont eu accès à un médecin de famille cette année.

L'an dernier, 90 % des résidents de la région avaient un médecin de famille. Cette année, le taux est plutôt de 87,7 %.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent dit avoir dû composer avec plusieurs départs à la retraite cette année, en plus de devoir faire face à la pénurie de médecins.

La direction du CISSS ne s'attend pas à ce que le taux d'inscription auprès d'un médecin de famille franchisse à nouveau la barre des 90 % dans les prochaines années.

Selon la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, il manque 800 médecins de famille dans la province.

Le CISSS respecte encore la cible de gestion de 85 % établie en 2017 par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Simon Delisle, directeur des services professionnels adjoint au CISSS, explique que le Bas-Saint-Laurent possède environ le même nombre de médecins qu’il y a 10 ans, et que ce nombre devrait rester stable dans les prochaines années, même si la demande est à la hausse en raison du vieillissement de la population.

La demande augmente, parce que plus les gens vieillissent, plus ils consomment de soins, et plus il faut répondre à cette demande-là … alors c’est ça qui est notre enjeu.

Une citation de :Simon Delisle, directeur des services professionnels adjoint au CISSS

13 840 personnes sont actuellement inscrites sur la liste d'attente du guichet d'accès à un médecin de famille au Bas-Saint-Laurent. La région a d'ailleurs connu une hausse de 113 % du nombre de personnes en attente sur le guichet d'accès pour un médecin de famille entre 2018 et 2019.

La région dénombre 260 médecins de famille.

Accès adapté

Le CISSS et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec encouragent les médecins de famille à modifier leur méthode de travail pour adopter l’accès adapté.

L'accès adapté est une méthode de gestion des horaires de travail des médecins qui permet d'offrir les rendez-vous en clinique aux patients prioritaires.

Ce modèle existe depuis 2015 et il est apprécié par les médecins qui l'ont adopté, parce qu'il leur permet de voir plus de patients.

La docteur Linda Landry, du Groupe de médecine familiale de Témiscouata, utilise le modèle depuis 2015. Elle garde des plages horaires disponibles pour les besoins de dernière minute de ses 1400 patients.

Si vous appelez le lundi, c'est sûr que le jeudi, il y a de la place. Parce que moi, ma journée de jeudi est en accès adapté complètement. Les autres journées, c'est des demi-journées, tous les jours, j'ai quatre rendez-vous qui sont disponibles pour les gens, explique-t-elle.

Le CISSS mise aussi sur les changements législatifs qui vont élargir le champ de compétences des infirmières et croit que l’ouverture d'un pavillon de médecine affilié à l'université Laval à Rimouski facilitera le recrutement de médecins dans la région.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !