•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entrepreneurs réclament plus de précisions sur le retour du F.-A.-Gauthier

Un navire dans l'eau.

Le F.-A.-Gauthier lors de son premier essai depuis de nombreux mois, lundi, au large du chantier Davie, près de Lévis.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Radio-Canada

L’instabilité du service de traversier entre Matane et la Côte-Nord et l’incertitude entourant la date de retour du F.-A.-Gauthier ont d’importantes conséquences sur les PME des régions desservies, selon la Fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI).

Même si la Société des traversiers du Québec (STQ) soutient que le F.-A.-Gauthier reprendra le service au courant du mois prochain, la FCEI n’est pas rassurée. Elle cite entre autres l’enquête menée par le Vérificateur général du Québec sur la construction du navire, qui laisse présager de longs mois d’attente supplémentaires, craint l’organisation.

Dans une lettre adressée au ministre des Transports de la province, François Bonnardel, la FCEI réclame des précisions quant aux délais auxquels doivent s’attendre les entrepreneurs avant un retour à la normale.

La FCEI demande également un appui supplémentaire aux entreprises touchées par les interruptions de services, l’indemnisation versée par la STQ plus tôt cette année étant jugée insuffisante.

Certains de nos membres risquent un arrêt complet de leurs activités, en raison de pertes cumulées depuis un an et qui proviennent de difficultés de circulation des travailleurs, de la clientèle ou des marchandises, écrit le directeur principal de la recherche nationale de la FCEI, Simon Gaudreault.

Nous souhaiterions connaître ce que votre ministère envisage pour assurer une liaison maritime fiable entre Matane et la Côte-Nord, ajoute-t-il dans la lettre envoyée au ministre Bonnardel.

Le F.-A.-Gauthier n’est plus en service depuis près d'un an, et les navires de remplacement n'ont pu assurer un service régulier au courant des derniers mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports