•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Miguasha : les trésors fossilifères d'un site patrimonial de l'UNESCO

Fossile de poisson.

Le fossile « Elpistostege », qui vivait il y a 380 millions d’années, marque la transition entre la vie aquatique et terrestre. Il a été découvert en 2013 sur le site de Miguasha.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a 20 ans, le parc national de Miguasha était inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que site naturel. Retour en archives sur les trouvailles exceptionnelles qui témoignent d'une période significative de l'évolution des êtres vivants.

Le site qui expose la période du Dévonien

Miguasha en Gaspésie est un parc fossilifère découvert en 1842. La collecte et l'étude de ses fossiles commencent dès 1880.

En langue micmaque, Miguasha signifie terre rouge. Le site a probablement été baptisé ainsi en raison de la couleur de ses falaises.

Le 4 décembre 1999, l'UNESCO inscrit le site de Miguasha sur la liste du patrimoine mondial en tant que site naturel.

« L’inscription sur la liste du patrimoine mondial consacre la valeur universelle exceptionnelle d’un bien naturel ou culturel, afin qu’il soit protégé au bénéfice de l’humanité. »

Dans cette archive radio de l’émission Planète RCI du 11 décembre 1999, l’animateur Adrien Lachance revient sur la nomination du parc national de Miguasha comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Quatre paléontologues fouillent le site de Miguasha à la recherche de fossiles.

Planète RCI, 11 décembre 1999 (audio)

Photo : Radio-Canada

Il s’entretient avec le paléontologue Marius Arsenault sur les raisons qui ont mené à une telle reconnaissance.

Pour Marius Arsenault, de tous les sites de la période du Dévonien, celui de Miguasha est le plus représentatif, et la reconnaissance a été donnée pour cette raison-là.

La période du Dévonien est un moment charnière, aussi appelée période de l'Âge des poissons. Cette ère est surnommée ainsi en référence au foisonnement évolutif que les poissons ont opéré au cours de cette étape de l'évolution. C'est lors de cette phase que certaines espèces développent un type de nageoire leur permettant de se déplacer sur de courtes distances hors de l'eau.

Les fossiles retrouvés sur le site de Miguasha représentent cinq des six grands groupes de poissons de la période du Dévonien.

Un attrait pour les scientifiques

Miguasha constitue l’un des principaux centres d’études des fossiles de la planète.

En 1991 s'y tient un grand colloque qui regroupe des paléontologues du monde entier. Le journaliste Marc Lavoie présente au Téléjournal du 17 juin 1991 un reportage sur l'événement. Des scientifiques de renom sont admiratifs devant les fossiles observés.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 17 juin 1991

Je suis très impressionné de la qualité des spécimens.

Erik Jarvik, paléontologue suédois

Pendant des années, le prince de Miguasha, un poisson nommé l’Eusthenopteron foordi, est le fossile en qui on a cru voir l’ancêtre des premiers amphibiens.

La découverte d'un nouveau prince

Le 30 octobre 2013, le Téléjournal diffuse un reportage du journaliste Jean-Pierre Rogel, qui présente la découverte d'un fossile remarquable sur le site de Miguasha.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Téléjournal, 30 octobre 2013

« Un extraordinaire fossile de poisson de 1,6 mètre de long très bien préservé, un Elpistostege ». Datant de quelque 380 millions d’années, ce poisson est probablement celui qui se rapproche le plus des premiers animaux qui ont vécu sur la terre ferme.

Ce fossile éclaire un événement capital dans l’histoire de l’évolution, le passage des vertébrés de l’eau à la terre ferme.

Jean-Pierre Rogel, journaliste

Le spécimen évoque un crocodile ou un lézard. Ce serait le poisson le plus proche des tétrapodes, des animaux à poumons et à quatre pattes.

Il est depuis considéré comme l’emblème et le nouveau prince de Miguasha.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.