•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’oiseau tropical retrouvé dans le Nord de l’Ontario est mort

Un oiseau au plumage brun.

Cette talève violacée a été retrouvée dans la Première Nation de Neskantaga, à plus de 400 km au nord de Thunder Bay.

Photo : Première Nation de Neskantaga

Radio-Canada

La responsable d’un refuge d’oiseaux sauvages de Thunder Bay n’a pas pu sauver la talève violacée retrouvée dans le Grand Nord de l’Ontario. L’animal est mort samedi.

Jenn Salo, qui gère le centre de sauvetage ThunderBird, indique avoir fait tout ce qu’elle pouvait pour aider l’oiseau après l’avoir recueilli jeudi.

Elle explique que l’oiseau était très faible et déshydraté.

Les perspectives étaient défavorables. Et j’ai fait de mon mieux, mais c’était trop peu, trop tard.

Jenn Salo, responsable du centre de sauvetage d'animaux sauvages ThunderBird

Cette espèce d’oiseau, qu'on retrouve généralement en Floride, en Amérique centrale et dans les Caraïbes, pèse normalement entre 200 et 250 grammes.

Un oiseau aux pattes jaunes et au plumage multicolore.

Cette talève violacée a été aperçue en 2018 à Terre-Neuve.

Photo : Shawn Fitzpatrick

L'oiseau qui a été trouvé dans la Première Nation de Neskantaga par un mécanicien mardi dernier ne pesait que la moitié de ce poids.

Mme Salo a notamment appelé un centre de sauvetage d’animaux sauvages de la Floride pour avoir plus d’informations sur la façon de prendre soin d’une talève violacée. Le préposé à la réadaptation à qui j'ai parlé a été surpris par l'histoire.

Elle l’a aussi amenée dans une clinique vétérinaire pour lui administrer de la vitamine B et des fluides par voie sous-cutanée.

L’oiseau a survécu vendredi et la nuit suivante, mais samedi, il arrivait à peine à se tenir debout et est mort en soirée.

Mme Salo souligne les aspects positifs de l’histoire, même si elle n’a pas eu la fin heureuse souhaitée.

J’ai appris à connaître une toute nouvelle espèce, raconte-t-elle. J’ai pu faire du réseautage avec un centre de protection de la faune que je n’aurais jamais pensé contacter.

Une femme avec un oiseau posé sur sa main.

Jenn Salo, ici avec son faucon Koda, est passionnée par les oiseaux.

Photo : CBC/Amy Hadley

Avec chaque oiseau dont j’ai la chance de m’occuper, j’apprends tellement de choses. Et pour moi, c’est vraiment précieux.

Jenn Salo, responsable du centre de sauvetage d'animaux sauvages ThunderBird

Jenn Salo indique que l’oiseau sera renvoyé à Neskantaga pour que les membres de la communauté lui rendent hommage comme ils le jugent bon.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Animaux