•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Améliorations à l’Hôpital de Campbellton

La façade de l'hôpital.

L’Hôpital régional de Campbellton au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Margaud Castadère

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'engorgement qui a entraîné la diminution de services à l’Hôpital de Campbellton jeudi dernier diminue, affirme le président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne. Le nombre de patients sur des civières a diminué de façon importante, passant de 42 à moins de 10.

Le PDG de Vitalité indique qu’une décision sera prise mardi concernant la réouverture de certains services ne nécessitant pas d'hospitalisation. On peut parler de la chirurgie élective, soit de la chirurgie qui n’a pas besoin d’admission ni avant ni après, et on pourra [envisager la réouverture] de certaines cliniques, indique M. Lanteigne.

« On veut mettre en place des éléments qui vont permettre de voir l'avenir avec optimisme [pour] ne pas se retrouver dans la même situation dans trois semaines. »

— Une citation de  Gilles Lanteigne, président-directeur général du Réseau de santé Vitalié

Une vision à long terme

M. Lanteigne affirme qu’il est satisfait de la rencontre qu’il a tenue avec la ministre du Développement social lundi matin pour la mise au point de solutions à long terme. C’est sûr que ça ne résout pas dans l’immédiat les défis qu’on a avec les autres niveaux de soins, c’est-à-dire les personnes qui ne devraient plus être à l’hôpital et qui devraient être dans une autre ressource, explique M. Lanteigne, en faisant référence aux patients qui devraient plutôt se trouver en foyers de soins.

Par contre on a senti chez la ministre une volonté d’améliorer les choses.

Interrogée à ce sujet, la ministre Dorothy Shephard invoque que le vrai problème [qui empêche les hôpitaux de transférer des patients dans les foyers de soins] en ce moment, c'est un problème de personnel.

Nous avons besoin de plus de personnel avant de pouvoir accueillir de nouveaux résidents, justifie-t-elle.

Restructuration du foyer de soins de Campbellton

Dorothy Shephard se dit certaine que la situation est en voie de s'améliorer grâce à la restructuration du foyer de soins Le Village, à Campbellton qui pourra bientôt accueillir plus de patients.

Depuis l’arrivée d'un nouveau directeur le 1er août dernier, la qualité des soins et l’embauche de nouveaux employés sont à la hausse, dit-elle.

Le fiduciaire dans son bureau.

Tom Mann est le nouveau directeur du du foyer de soins Le Village à Campbellton.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

La culture de travail dans ce foyer ne favorisait pas la rétention des employés. Cela a pris beaucoup de restructuration. Je pense que M. Mann a très bien fait. Nous avons déjà embauché sept nouveaux employés et un nouveau directeur des soins infirmiers, rapporte-t-elle.

Avant l’arrivée du nouveau directeur, il était impossible de trouver des employés à cause de la mauvaise réputation du foyer.

Avant, ce n’était pas un bon milieu de travail, il était difficile pour les employés d’avoir un travail à plein temps. Maintenant, nous offrons des emplois à temps plein. Nous sommes en train de changer drastiquement la culture du travail dans le foyer de soins de Campbellton, indique la ministre du Développement social.

Elle ajoute que dès que le foyer aura terminé cette transition, il pourra accepter de nouveaux patients.

Nous avons besoin de plus de personnel avant d’accueillir plus de patients. Nous avons besoin de 25 employés de plus dans ce foyer, estime la ministre.

Avec les informations de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !