•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier essai en mer du F.-A.-Gauthier lundi

Le traversier navigue sur le fleuve, devant l'Île d'Orléans. Un petit remorqueur est à ses côtés.

Le F.-A.-Gauthier a effectué son premier essai en mer lundi, accompagné d'un remorqueur.

Photo : John Mcleod

Catherine Poisson

Le traversier F.-A.-Gauthier est sorti en mer lundi pour la première fois depuis de longs mois.

Le F.-A.-Gauthier a quitté le chantier maritime Davie, à Lévis, en fin d'avant-midi, accompagné d'un remorqueur du groupe Océan.

Le protocole pour les essais en mer a commencé, les moteurs ont été démarrés, confirme le porte-parole de la Société des traversiers du Québec, Alexandre Lavoie.

Le F.-A.-Gauthier s'est dirigé vers l'est, en passant du côté sud de l'Île d'Orléans. À 19 h 30, lundi soir, il était toujours en train de naviguer sur le fleuve.

Un navire sur l'eau.

Le F.-A.-Gauthier a navigué pour la première fois depuis plusieurs mois lundi.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Ça fait des mois que tous les systèmes du navire n'ont pas fonctionné ensemble, par exemple la motorisation, la propulsion, les systèmes de navigation aussi, donc ce sont des tests qu'on doit faire avant de remettre le navire en service, explique M. Lavoie.

D'autres essais en mer pourraient également avoir lieu mardi et mercredi.

Du côté des propulseurs, ils sont remontés depuis un certain temps déjà, lorsqu'on a quitté la cale sèche pour être à quai, donc ce sont des tests et des ajustements qu'il reste à faire, précise-t-il.

Un navire dans l'eau.

Le F.A.-Gauthier reprendra du service d'ici les Fêtes, selon la STQ.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le porte-parole affirme que le retour du traversier à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout est toujours prévu d'ici les Fêtes, mais qu'il est encore trop tôt pour déterminer une date précise.

Un bilan des coûts en décembre

Un bilan complet des coûts associés aux travaux effectués sur le navire sera fait lors de sa remise en service, selon M. Lavoie.

Il y a eu plusieurs travaux qui n'étaient pas directement liés avec le bris aux propulseurs et la première cale sèche. La cale sèche de 2020 entre autres a été devancée pour qu'on évite un arrêt de service prolongé encore au mois de juin, explique le porte-parole.

Selon un reportage de l'émission Enquête, les dépenses imprévues liées au bris du F.-A.-Gauthier, incluant l'achat de deux autres traversiers de remplacement, s’élèvent au moins à 60 millions de dollars.

Le F.-A.-Gauthier est hors service depuis la mi-décembre 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports