•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Importante inondation à l’hôtel de ville de Sept-Îles

De l'eau dans les escaliers

Une importante quantité d'eau s'est accumulée dans le sous-sol de l'hôtel de ville de Sept-Îles.

Photo : Patrick Gwilliam

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un bris de plomberie aurait causé une importante inondation hier soir à hôtel de ville de Sept-Îles. L’incident a entraîné la destruction d’un certain nombre de documents entreposés et force la fermeture des lieux pour la journée.

La Municipalité a été informée de l’inondation par une alarme lundi soir.

À [notre] arrivée, on a pu constater qu’il y avait beaucoup, beaucoup d’eau accumulée dans le sous-sol du bâtiment, explique Amélie Robillard, conseillère en communication de la Ville de Sept-Îles.

Une salle avec de l'équipement électrique et de l'eau au sol.

L'eau a atteint un haut niveau au moment de l'inondation.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Selon le directeur général de la Municipalité, Patrick Gwilliam, près de 800 000 litres d’eau avaient inondé le sous-sol de l’hôtel de ville, soit l’équivalent du tiers d’une piscine olympique.

Les pompiers de Sept-Îles sont intervenus et ont pompé l’eau qui s’était répandue pour tenter de limiter les dégâts.

Ce serait principalement des documents entreposés qui auraient été détruits ou endommagés par l’inondation.

Pour l’instant la Municipalité indique qu’il est trop tôt pour déterminer la gravité des pertes et qu’elle commencera dans les prochaines heures à répertorier l’état de ses documents. Trop tôt aussi pour chiffrer la valeur des dommages.

Un aspirateur à eau.

L'opération de nettoyage est en cours dans le sous-sol de l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

C’est certain qu’on va évaluer [la gravité des pertes], notamment au niveau du service du greffe, c’est vraiment eux qui vont pouvoir vérifier le type de document qui aurait pu être touché par les inondations, explique Mme Robillard.

Un peu d’eau se serait aussi infiltrée dans la salle des serveurs informatiques, mais la situation serait moins critique que pour les documents physiques.

Pour l’instant on ne pense pas qu’il y aurait eu des dommages informatiques et électroniques. Ça doit aussi être vérifié dans les prochaines heures, explique Amélie Robillard.

L’hôtel de ville fermé

L’inondation oblige la Municipalité à fermer l’hôtel de ville pour la journée.

Une affiche indique que l’hôtel de ville est fermé.

L'hôtel de ville est fermé pour la journée.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

L’hôtel de ville est fermé. Nos employés sont restés chez eux. Donc aucun service que ce soit l’urbanisme, la taxation, la cour municipale. Tous nos services sont fermés, c’est le message qu’on veut passer à la population, dit Mme Robillard.

Le conseil de ville qui devait avoir lieu lundi soir a été reporté à mardi.

Congeler les archives pour les sauver

Ce sont surtout les archives qui ont été abîmées par ce dégât d'eau. Les documents importants pourront toutefois être sauvés, explique Patrick Gwilliam. Un procédé où les documents sont asséchés avec de la glace sera utilisé.

Oui le papier va être fripé ensuite, mais il va être très lisible.

Une citation de :Patrick Gwilliam, directeur général de la Municipalité

Malgré l'important niveau d'eau, les systèmes électriques ont été épargnés. Mais les serveurs ont dû être fermés pendant plusieurs heures, ce qui a causé des ennuis aussi aux organismes paramunicipaux, comme la salle de spectacle, la station de ski ou encore Tourisme Sept-Îles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !