•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Test du système canadien d'alertes d'urgence mercredi

L'alerte à la tornade reçu sur les téléphones de la plupart des Canadiens vendredi.

Le système d'alerte est conçu pour envoyer des messages aux téléphones LTE; certains modèles plus anciens ne sont pas compatibles.

Photo : Radio-Canada / Warren Kay

Radio-Canada

La plupart des organisations de gestion des urgences des provinces et des territoires du Canada diffuseront mercredi un message public d'essai à la télévision, à la radio et sur les appareils sans fil compatibles.

Le système « En alerte » a été utilisé pour émettre des alertes d'urgence à la radio et la télévision depuis 2010, et par l'entremise des appareils sans fil compatibles depuis 2018.

L'essai permettra de valider et d'améliorer la performance et la fiabilité du système afin de s'assurer qu'il fonctionne comme prévu en cas d'une situation qui représenterait une menace imminente pour la vie.

Pour aider à améliorer le système d'alerte global, une tierce partie effectuera un bref sondage sur le test, peut-on lire sur le site web du système En alerte. (Nouvelle fenêtre)

Depuis le 6 avril dernier, tous les nouveaux appareils vendus au Canada sont compatibles avec le service d'alertes sans fil au public (SASFP). À mesure que des appareils compatibles remplacent les plus anciens, un plus grand nombre de Canadiens pourront recevoir des alertes d'urgence sur leur appareil sans fil.

En plus d'être compatible avec le SASFP, le périphérique sans fil doit disposer de la version la plus récente du logiciel et être connecté à un réseau LTE pour pouvoir recevoir une alerte.

Le test de mercredi aura lieu à différentes heures, selon la province. Par exemple (heures locales) :

  • Nouveau-Brunswick (10 h 55)
  • Île-du-Prince-Édouard (12 h 55)
  • Québec (13 h 55)
  • Nouvelle-Écosse (13 h 55)
  • Ontario (14 h 55)

N'appelez pas le 911 pour plus d'informations sur le test. L'utilisation du 911 pour des appels non urgents pourrait retarder l'aide des personnes en situation d'urgence réelle, indiquent les autorités.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accidents et catastrophes

Société