•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau à l’écoute des sinistrés des inondations du printemps dernier

L'eau a envahi la rue Fraser jusqu'aux maisons lors des inondations.

La première soirée de consultation sur invitation a lieu dans le secteur d'Aylmer, durement touché au printemps dernier par les inondations (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Gatinois touchés par les inondations sont invités à partager leurs idées, commentaires et suggestions avec la Ville quant à la façon de diminuer les risques associés aux crues printanières.

Une première rencontre se déroule dès 19 h ce soir dans le secteur d’Aylmer, au centre communautaire Ernest-Lattion (30, rue Court).

Trois autres soirées sont prévues (19 h à 21 h) :

  • 27 novembre : centre de services de Masson-Angers (57, chemin de Montréal Est)
  • 3 décembre : pour les résidents du quartier de la rue Hurtubise, polyvalente Le Carrefour (50, chemin de la Savane)
  • 4 décembre : pour les citoyens des quartiers du Vieux-Gatineau, de la Pointe-Gatineau et de la rue Cartier, polyvalente Le Carrefour (50, chemin de la Savane)

Les rencontres se font sur invitation. Les citoyens concernés ont reçu une lettre leur proposant de participer à une des quatre soirées. Ils peuvent également envoyer leurs propositions par écrit avant le 15 décembre.

Les idées soumises seront examinées, puis elles feront l’objet de recommandations à un nouveau comité consultatif.

Un nouveau comité d’expert sur les inondations

La Municipalité a demandé à six experts de la conseiller en matière d’aménagement et de mesures de protection pour les zones à risque.

Le comité formulera des recommandations notamment au sujet de la cartographie des risques associés aux inondations, des façons de diminuer l’exposition au risque des bâtiments, des résidents et des infrastructures ainsi que des travaux et des mesures de protection envisagés.

La Municipalité précise qu’elle cherche à établir des mesures en fonction des tronçons des rivières.

Elle poursuit également la mise à jour de la cartographie des zones à risque d’inondations en Outaouais. Cette nouvelle version devrait être présentée au printemps prochain.

Des manifestations samedi à Ottawa

Samedi dernier, environ 150 résidents riverains du sud de l’Ontario touchés par les inondations au printemps dernier ont manifesté devant le parlement pour faire baisser le niveau du lac Ontario qui est plus élevé que la normale.

Ils demandent pour ce faire que le débit soit augmenté au barrage Moses-Saunders, sur le fleuve Saint-Laurent à Cornwall. Ce barrage est le seul point de contrôle du bassin des Grands Lacs.

La Chambre de commerce maritime s’oppose à cette éventuelle mesure, estimant qu’un débit trop élevé à la sortie du barrage forcerait la fermeture de la voie maritime du Saint-Laurent en décembre. Ceci causerait des pertes estimées à 250 millions de dollars par semaine pour les compagnies de transport maritime de marchandises.

Les manifestants demandent également qu’Ottawa aide financièrement tous les sinistrés pour qu’ils puissent protéger leur maison.

Des riverains de la rivière des Outaouais étaient aussi présents, certains demandant une enquête publique indépendante pour identifier les causes des inondations du printemps dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !