•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec débloque 60 millions pour développer le transport collectif sur la Rive-Sud

Des gens dans le métro de Longueuil le matin.

Il n’y a qu’une seule station de métro à Longueuil, elle est la cinquième la plus achalandée du réseau.

Photo : Radio-Canada / Janic Tremblay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Québec débloque 60 millions de dollars pour déterminer quel mode de transport collectif sera développé sur la Rive-Sud. Le nouveau bureau de projet a jusqu’à l’été 2021 pour étudier la mise sur pied d'un corridor est-ouest de transport collectif.

On ne ferme aucune porte, on ouvre toutes les portes, a résumé la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, lors de l'annonce dimanche à Longueuil.

On parle du boulevard Taschereau, ce qui implique la requalification du boulevard Taschereau. On parle d’un prolongement dans l’axe de la ligne jaune. On veut vraiment laisser les spécialistes nous faire les recommandations les plus adéquates, a-t-elle expliqué.

Tout est sur la table, a renchéri le président du Conseil du Trésor et ministre responsable de la Montérégie, Christian Dubé.

« Comment maximise-t-on l'axe est-ouest le plus rapidement possible? Et comment va-t-on pouvoir faire pour que tous nos citoyens de la Rive-Sud puissent avoir accès à un réseau de qualité, comme il est en train d'être développé dans l'axe nord-sud avec le REM? »

— Une citation de  Christian Dubé, président du Conseil du trésor
Des élus posent lors de l'annonce de l'ouverture du bureau de projet.

Au centre, la mairesse de Longueuil Sylvie Parent. À sa droite, la ministre Chantal Rouleau et à sa gauche le ministre Christian Dubé.

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, se réjouit de cette annonce, même si le mode de transport retenu pourrait s'apparenter davantage au REM qu'à un prolongement du métro.

« C'est vrai qu'on est rendu à une étape de pouvoir dire que notre réseau d'est en ouest, ça pourrait être un seul corridor qui irait chercher des gens qui sont à La Prairie et qui pourrait se rendre à Boucherville, et pourquoi pas plus loin. »

— Une citation de  Sylvie Parent, mairesse de Longueuil

C'est ce même type de bureau d'étude en 2015 qui a donné naissance au projet du Réseau express métropolitain (REM).

En 2017, rapporte la Société de transport de Montréal (STM), la station Longueuil–Université-de-Sherbrooke était la cinquième des plus achalandées du réseau de métro, avec près de huit millions d'entrées durant l'année.

Les autres stations les plus achalandées étaient, dans l'ordre, Berri-UQAM, McGill, Guy-Concordia et Bonaventure.

Avec les informations de René Saint-Louis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !