•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Survie du baseball professionnel à Ottawa : OSEG dans le cercle des frappeurs

Le stade Raymond Chabot Grant Thornton.

Les Champions d'Ottawa ont attiré cette année environ 200 personnes de moins par partie que la saison dernière (archives).

Photo : Radio-Canada / Andrew Foote

Radio-Canada

La survie du baseball professionnel à Ottawa pourrait maintenant passer par un partenariat entre Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) et les propriétaires des Goldeyes de Winnipeg.

Dans un rapport rendu public vendredi, les employés de la Ville ont approuvé une proposition de bail de dix ans pour le stade Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) proposée par OSEG et Sam Katz, ancien maire de Winnipeg et propriétaire de la franchise indépendante de baseball.

Sam Katz, ancien maire de Winnipeg.

L'ancien maire de Winnipeg, Sam Katz, est le propriétaire des Goldeyes de Winnipeg (archives).

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Un groupe formé de trois autres investisseurs de la région d’Ottawa avait pourtant obtenu une entente de principe avec le propriétaire des Champions d’Ottawa, Miles Wolff, pour acheter l'équipe à la condition d’obtenir un nouveau bail avec la Ville.

Mais selon ce qu’indique le rapport, la Ville d’Ottawa préfère faire affaire avec des partenaires qui ont les reins solides.

Le partenariat dispose des ressources, de l'expérience et des économies d'échelle nécessaires pour offrir la meilleure opportunité de baseball professionnel durable à Ottawa.

Rapport de la Ville d'Ottawa

OSEG est propriétaire des Redblacks d’Ottawa de la Ligue canadienne de football (LCF) et des 67 d’Ottawa de la Ligue de hockey de l’Ontario. Ils supervisent également le Ottawa Fury FC, qui a récemment suspendu ses opérations pour la saison de soccer à venir.

Déception pour un groupe d'investisseurs

L’autre offre pour l’achat des Champions provenait d’un trio d’investisseurs locaux mené par Rob Abboud, gestionnaire de portefeuille chez Wealth Strategies, Fred Saghbini, consultant en gestion de projet, et Rob Lavoie, responsable régional des opérations des franchises Play it Again Sports d’Ottawa.

Nous sommes évidemment déçus, a déclaré M. Abboud.Nous avons acheté les Champions en pensant être ainsi le seul groupe avec lequel la Ville pourrait négocier.

Notre offre est clairement sur le respirateur artificiel.

Rob Abboud, membre d'un groupe d'investisseurs pour acheter les Champions

Selon M. Abboud, les trois investisseurs espéraient pouvoir rapidement négocier le bail pour permettre aux Champions d’être prêts pour la saison 2020.

Philippe Aumont regarde sa balle arriver au frappeur pendant un match.

Le lanceur Phillippe Aumont tente sa chance en Asie après avoir connu une saison record avec les Champions en 2019 (archives).

Photo : Marc Lafleur / Champions d'Ottawa

Ils prévoyaient organiser non seulement des événements sportifs au stade RCGT, mais aussi des concerts et des festivals.

Le rapport note que si un accord ne peut pas être conclu avec OSEG et les propriétaires de Goldeyes, la Ville entamera des négociations avec le trio d'investisseurs.

Si l’entente se conclut, OSEG deviendrait propriétaire de toutes les équipes sportives professionnelles de la capitale nationale, à l’exception des Sénateurs d’Ottawa.

C'est très décevant pour moi, comme résident d'Ottawa, que le même groupe gère presque toutes les franchises sportives de la ville et de nombreux joyaux pour le sport et le divertissement, a déclaré M. Abboud.

Personne du côté de OSEG n'était disponible pour commenter samedi.

Avec les informations d'Olivia Chandler de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !