•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hong Kong : les candidats prodémocratie dominent les élections locales

Une célébration nocturne

Les manifestations prodémocratie ont cédé la place à des célébrations dans les rues de Hong Kong dans la nuit de dimanche à lundi.

Photo : The Associated Press / Kin Cheung

Radio-Canada
Mis à jour le 

C’est une victoire qui dépasse toutes les attentes : le mouvement prodémocratie hongkongais, qui s’exprime dans la rue depuis 5 mois, s’est transformé en raz-de-marée aux élections locales.

Jamais dans l’histoire hongkongaise le camp pro-Pékin n’avait subi la défaite aux élections locales. Le scrutin du week-end le cantonne pourtant au rang d’opposition marginale dans les conseils de districts, où, à moins de recomptages en sa faveur, il ne possèdera plus que 52 sièges sur 452. C’est moins que le nombre de candidats indépendants élus, qui s’établit à 67.

Les 333 sièges restants sont accaparés par le mouvement prodémocratie. C’est ainsi dire que près de 75 % de ses candidats sont victorieux.

De jeunes hongkongais célèbrentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les résultats font le bonheur de jeunes militants impliqués dans la campagne de candidats prodémocratie.

Photo : Reuters / Thomas Peter

C’est un coup dur pour l’establishment, qui invitait la population à voter en grand nombre pour faire comprendre aux manifestants prodémocratie, qui remettent en question la légitimité du gouvernement hongkongais depuis cinq mois et demi, que cette opinion est loin de faire consensus.

En suivant la même logique, ce vote a des airs de geste de solidarité envers les manifestants. Un nombre particulièrement élevé d’électeurs s’est présenté aux urnes pour imposer du changement dans les conseils de districts, qui ont toujours été dominés par des élus favorables à la Chine. Le taux de participation à ces élections locales atteint 71 %, alors qu’il n’avait atteint que 47 % lors du plus récent scrutin en 2015.

Les 4,1 millions de résidents qui s’étaient inscrits pour voter, sur une population de 7,4 millions d’habitants, ont établi un record.

Pas juste une valeur symbolique

Certains politologues estiment qu'une forte participation peut servir la cause des citoyens prodémocratie, qui ont fait de ce scrutin un référendum contre la chef de l'exécutif et son gouvernement aligné sur Pékin, se refusant à toute concession aux manifestants.

Cette élection n'a pas qu'une valeur symbolique, car six sièges du Conseil législatif (le Parlement hongkongais), qui sera renouvelé l'an prochain, se joueront entre des candidats provenant des conseils de district.

Ces conseils enverront en outre 117 de leurs membres au collège électoral de 1200 personnes, contrôlé par Pékin, chargé de désigner le chef de l'exécutif.

Élections locales à Hong Kong : participation record

Le gouvernement n'a cessé de faire planer ces dernières semaines la menace d'un report du scrutin si les violences de rue persistaient, mais Hong Kong a connu ces derniers jours un répit dans les manifestations pour ne pas hypothéquer sa tenue.

Une pause relative puisque se poursuit le siège de l'Université polytechnique (PolyU), où sont retranchés des protestataires radicaux, théâtre le week-end dernier de la plus violente confrontation depuis juin avec les forces de l'ordre.

Dans des tracts intitulés Comment voter, des groupes prodémocratie ont conseillé aux électeurs de se présenter tôt, d'avoir tous leurs papiers, d'éviter les hauts noirs et les masques, une tenue associée aux manifestants, et de respecter strictement les règles au moment de déposer leur bulletin dans l'urne.

Avec des informations de l'Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Élections internationales

International