•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La prochaine aventure de Frédéric Dion en 4 questions

L’aventurier Frédéric Dion se prépare à partir pour l’Amérique du Sud. Son objectif?  Atteindre le centre de chaque continent de façon sportive.La chef d’antenne en Mauricie-Centre-du-Québec, Marie-Ève Trudel l’a rencontré.

L’aventurier Frédéric Dion se prépare à partir pour l’Amérique du Sud. Son objectif? Atteindre le centre de chaque continent de façon sportive.La chef d’antenne en Mauricie-Centre-du-Québec, Marie-Ève Trudel l’a rencontré.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’aventurier Frédéric Dion se prépare à partir pour l’Amérique du Sud ; il souhaite atteindre le centre de chaque continent de façon sportive. À la fin du mois de novembre, il partira de la côte ouest du Chili avec deux coéquipiers : Jacob Racine et Daniel Barriault.

Leur but : traverser le désert d’Atacama au Chili, la Bolivie  pour se rendre au centre de l’Amérique du Sud, dans la jungle tropicale au Brésil. La chef d’antenne en Mauricie-Centre-du-Québec Marie-Ève Trudel l’a rencontré.Voici leur l’entrevue en quatre questions.

Qu’est-ce que vous n’avez pas fait encore que vous ferez dans ce projet ?

Ça fait partie d’un plus grand projet qui est d’atteindre le centre de chaque continent de façon sportive. J’ai déjà fait l'Antarctique. Il m’en reste six. Je commence avec l’Amérique du Sud et j’ai la chance d’être accompagné par deux coéquipiers.

Vous allez vous construire un radeau, traverser le désert et la jungle. Mettez-vous cette expertise à contribution dans des situations ici au Québec ?

Les techniques que je développe s’appliquent à tous les projets. Tous les jours, on vit tous du doute, on vit tous des peurs, on a tous des objectifs, des relations à travailler pour atteindre ces objectifs-là. Donc oui, clairement, ça peut me servir dans la vie de tous les jours.

Quel est l’objectif personnel ?

J’ai toujours donné des conférences avec mes aventures. J’ai toujours filmé mes aventures, mais ici, l’idée est clairement de faire un film. Oui, de donner encore des conférences, mais de produire un film de A à Z pour pouvoir le présenter à des festivals et à la télévision.

Vous sollicitez les gens pour des dons, comment vous les convainquez de donner ?

On a lancé un financement participatif où les gens qui s’intéressent à ce qu’on fait vont trouver leur contrepartie dans notre financement. On offre le film, mais on offre aussi plein de choses qui peuvent être trippantes (sic) pour les gens, comme, un appel de nous durant l’expédition pour leur dire comment ça se passe. On peut même aller chez eux leur faire un souper et leur raconter l’aventure. On leur offre un camp de survie, des conférences. Il y a plein de choses qui peuvent être intéressantes pour créer en fait le lien entre nous, les aventuriers et les gens qui s’intéressent à ça et qui veulent en apprendre un peu plus sur ce domaine-là.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Activités sportives