•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première en Égypte : des momies d'animaux exposées

L'Égypte a exposé pour la première fois une série de statues de bronze et de bois et des momies de chats, de cobras et de crocodiles à Saqqara.

L'Égypte a exposé pour la première fois une série de statues de bronze et de bois et des momies de chats, de cobras et de crocodiles à Saqqara.

Photo : afp via getty images / KHALED DESOUKI

Radio-Canada

L'Égypte a exposé pour la première fois samedi des dizaines de statuettes en bois et en bronze ainsi que cinq momies de lionceaux dans la nécropole de Saqqara, au sud du Caire.

Des momies de chats, de cobras, de crocodiles et de scarabées ont aussi été récemment exhumées sur ce site connu notamment pour la célèbre pyramide à degrés du roi Djéser.

Le ministère des Antiquités a annoncé la découverte au pied du temple de la déesse Bastet, dédiée au culte des chats dans l'Égypte ancienne.

Le ministre a parlé d'un « véritable musée », ajoutant que ces trouvailles dataient de la 26e dynastie qui remonte au 7e siècle av. J-C.

Une statue de chat découverte sur le site de Saqqara.

Une statue de chat découverte sur le site de Saqqara.

Photo : Reuters / Hayam Adel

La découverte comprend aussi une collection de statuettes d'anciennes déités égyptiennes, notamment 73 statuettes en bronze d'Osiris, six statues en bois de Ptah et 11 statues de Sekhmet.

Des tests sont en cours pour vérifier si deux des animaux momifiés sont des lionceaux, selon le ministère égyptien des Antiquités.

Contrairement aux chats momifiés, qui sont fréquemment trouvés par les archéologues, la découverte de lions intacts est considérée comme rare.

Les momies de félins trouvées sur le site de Saqqara.

Les momies de félins trouvées sur le site de Saqqara.

Photo : afp via getty images / KHALED DESOUKI

Située à une trentaine de kilomètres au sud du Caire, Saqqara a été un cimetière actif pendant plus de 3000 ans et a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Depuis plusieurs années, les autorités égyptiennes annoncent régulièrement des découvertes archéologiques, dans le but entre autres de relancer le tourisme, mis à mal par l'instabilité politique et les attentats qui ont suivi la révolution de 2011 ayant chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Nombre de critiques évoquent cependant l'état de délabrement de certains sites archéologiques et musées.

Avec les informations de Agence France-Presse, et BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Archéologie

Science