•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ministre albertaine de l'Énergie « rassurée par le ton » du nouveau ministre fédéral

Vue sur une dame qui est debout à l'extérieur. Elle fait face à un immeuble du centre-ville de Calgary. Dans le coin gauche de la photo, il y a une caméra. En avant de la femme, il y a des micros de journalistes.

La ministre de l'Énergie, Sonya Savage, a parlé des priorités de son gouvernement à son homologue fédéral, Seamus O'Regan, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Charlotte Dumoulin

Radio-Canada

La ministre albertaine de l'Énergie juge que sa relation avec son homologue à Ottawa commence du bon pied après une première rencontre vendredi.

« C’est un très bon départ », a lancé Sonya Savage en point de presse immédiatement après son entretien avec le ministre des Ressources naturelles, Seamus O’Regan.

La ministre albertaine dit sentir que ce dernier l’a bien écoutée et que les frustrations des Albertains ont été comprises.

J’étais rassurée par le ton.

Sonya Savage, ministre de l’Énergie

La ministre reste tout de même sur ses gardes : « L’Alberta a été traitée injustement dans les dernières années. »

Elle demande donc à Ottawa des actions concrètes dans les prochains mois pour mettre fin notamment à la grève du Canadien National. « Tous les jours, ce sont 170 000 barils de pétrole qui sont bloqués en Alberta », dit la ministre.

Sonya Savage a profité de l'occasion pour parler au ministre d’autres dossiers prioritaires pour son gouvernement, comme l'expansion du pipeline Trans Mountain.

Elle demande aussi à Ottawa de faire des modifications dans la mise en oeuvre de deux lois qui concernent respectivement le processus d'évaluation environnementale des grands projets et le transport maritime du pétrole au nord de la Colombie-Britannique.

« Nous avons beaucoup de similitudes »

La ministre se dit optimiste quant à sa relation avec le nouveau ministre des Ressources naturelles, entre autres, parce qu’il vient de Terre-Neuve, une province où l'industrie pétrolière a aussi une place importante.

D’après la ministre, Seamus O'Regan, se rendra souvent en Alberta. D’ailleurs, une autre rencontre entre et lui devrait être avoir lieu le mois prochain.

Selon Seamus O’Regan, ce voyage était le premier depuis son assermentation, mercredi.

Il n'a pas donné d'entrevue après la rencontre. Dans une déclaration, il dit toutefois qu'il a abordé l’importance de travailler avec l’Alberta pour créer un environnement stable pour les investissements et faire en sorte que le Canada profite des ressources sur son territoire.

Il ajoute que son gouvernement est engagé dans la réalisation du projet d’expansion du pipeline Trans Mountain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale