•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Truquage d'appels d'offres à Gatineau : un quatrième accusé reçoit sa peine

Un casque sur un appareil devant un paysage enneigé

L'entreprise Genivar est maintenant connue sous le nom de WSP.

Photo : Facebook - WSP

Radio-Canada

L'ancien directeur régional de l'Outaouais pour Genivar, Claude Marquis, est condamné à six mois de prison à domicile pour son rôle dans un stratagème de truquage de contrats municipaux à Gatineau.

Le stratagème de truquage des offres auquel il a participé à partir de 2005 a escroqué environ 1,8 million de dollars à la Ville de Gatineau, peut-on lire dans un communiqué du Bureau de la concurrence diffusé vendredi. Plusieurs firmes d'ingénierie s'étaient entendues pour établir le prix de leurs soumissions afin de se répartir les contrats municipaux. Au total, 21 contrats d'infrastructures ont été accordés frauduleusement entre 2004 et 2008.

L'accusé devra purger une peine de six mois à domicile, de 13 mois de couvre-feu, en plus de faire 120 heures de travaux communautaires.

Les accusations contre M. Marquis avaient été déposées en juin 2018. Il avait plaidé coupable à une infraction de truquage des offres en juillet 2019.

Trois autres personnes ont également été condamnées dans ce dossier.

Le Bureau de la concurrence a indiqué que la Ville de Gatineau n’était pas au courant du truquage des offres, qui a fait en sorte d’accroître le coût total de la Ville pour les contrats concernés d’environ 33 %.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Procès et poursuites