•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des verres gratuits pour les conducteurs désignés à Gatineau

Le bracelet est jaune et s'attache autour du poignet.

Le fameux bracelet « Code Bars »

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des bars de Gatineau donneront dès vendredi des boissons sans alcool gratuites aux conducteurs désignés qui accompagnent un groupe d’au moins deux personnes, et ce, tout au long de la soirée.

Le projet CoDeBars a été lancé vendredi par le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), qui n'est pas en mesure pour l'instant de dire quels bars, ni combien, y participent.

Le SPVG a repris le concept mis en place par le Service de police de Sherbrooke, au printemps 2017, dans le but d’encourager les gens à éviter de prendre leur voiture après avoir consommé de l’alcool.

Ça permet de valoriser le rôle du conducteur désigné, qui est normalement celui qui ne peut pas profiter de la soirée. Nous, on veut le valoriser, c’est un peu comme le héros de la soirée qui nous ramène à la maison en toute sécurité.

Andrée East, porte-parole du SPVG

Le SPVG a investi 13 000 $ pour implanter le concept à Gatineau, fournissant bracelets et publicité. Les conducteurs désignés qui s’identifient comme tel à l’entrée des bars participants reçoivent un bracelet qu’ils doivent porter tout au long de la soirée. Ils doivent consommer leurs boissons sans alcool au même rythme que les autres membres de leur groupe.

Valoriser les conducteurs désignés

Le bar-bistrot Le Troquet, dans le Vieux-Hull, est l'un des établissements qui offriront ce service.

C’est de faire réaliser à la clientèle qu'ils peuvent sortir quand même et qu’il peut y avoir quelqu’un qui prend le rôle ingrat d’être le conducteur désigné, croit le propriétaire, Éric Gaudreault. Pour nous, c’est de faire en sorte qu’ils se sentent bien et qu’il y ait une valorisation de ce rôle-là.

Un homme qui fixe la caméra

Éric Gaudrault, propriétaire du bistrot Le Troquet.

Photo : Radio-Canada / Claudine Richard

Le concept CoDeBars s’adresse surtout aux jeunes de 18 à 25 ans. Selon la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), 43 % des conducteurs de moins de 25 ans morts sur les routes du Québec avaient de l’alcool dans le sang au cours des cinq dernières années où les statistiques sont disponibles.

Mais Éric Gaudreault croit qu’il y a aussi du travail à faire pour sensibiliser les gens plus âgés.

C’est un message qui doit passer à tous, et ce que je vois, par expérience, c’est que c’est un message qui passe moins bien chez les plus vieux que chez les plus jeunes.

Éric Gaudreault, propriétaire du café Le Troquet

Plus tôt cette semaine, le Service de police de Laval a lui aussi lancé ce concept, en collaboration avec 24 bars de la ville.

À Sherbrooke, 16 bars participent en ce moment à ce programme. Les villes de Blainville et de Sainte-Thérèse participent également au projet.

Avec les informations de Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Prévention et sécurité