•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La page Facebook du député vert Kevin Arseneau a été désactivée

Kevin Arseneau dans son bureau.

Le député Kevin Arseneau, du Parti vert du Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : Radio-Canada

Marie-Ève Arsenault

Le député de Kent-Nord Kevin Arseneau et son équipe s'interrogent sur les raisons pour lesquelles leur page a été « signalée », puis désactivée par Facebook.

La page politique aurait été désactivée avec très peu d'explications de la part de Facebook après qu'un internaute l'eût « signalée », indique le député sur son compte Twitter. La fonction « Signaler une page (Nouvelle fenêtre) » permet aux utilisateurs de dénoncer une page qui, selon eux, ne respecte pas les conditions d'utilisation de la plateforme.

M. Arseneau mentionne qu'il a passé en revue les quelques dernières publications de sa page. Il estime qu'aucune d'entre elles ne pourrait correspondre aux contre-indications de Facebook concernant les discours de haine ou les contenus trompeurs.

Les deux dernières publications portaient sur les foyers de soins au Nouveau-Brunswick et sur le glyphosate, rapporte-t-il.

Le député, toujours dans l'incompréhension par rapport à la décision de Facebook, estime que le geste posé par un internaute de signaler sa page soulève de grandes questions sur le musellement d’opinions contraires à celles de la classe dominante.

Je ne veux pas m’aventurer sur les raisons de cette désactivation, mais le résultat reste tout de même troublant, ajoute-t-il.

L'équipe du député, qui a lancé un processus d'appel de la décision de Facebook, est toujours en attente d'une explication.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale