•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vickie Kaminski est la nouvelle présidente-directrice générale de l'ORSW

Une dame avec des lunettes.

Vickie Kaminski entrera en poste le 6 janvier 2020.

Photo : Office régional de la santé de Winnipeg

Thibault Jourdan

L’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) a annoncé la nomination de Vickie Kaminski au poste de présidente-directrice générale de l’organisme.

Vickie Kaminski, qui ne parle pas français, entrera en poste le 6 janvier. Elle remplacera Réal Cloutier, qui a annoncé, le mois dernier, qu’il allait prendre sa retraite.

Mme Kaminski a un diplôme d’infirmière et a plus de 40 ans d’expérience dans le système de santé. Elle a occupé plusieurs emplois de gestionnaire dans le système de santé publique en Australie, en Ontario, où elle a aidé à l’établissement de règles pour les soins cardiaques, en Alberta et à Terre-Neuve-et-Labrador, explique un communiqué.

Elle travaille comme consultante pour l’ORSW depuis juillet en tant que membre de l’équipe provinciale de transformation de leadership, ajoute le communiqué.

Nous pensons que Vickie [Kaminski] est la bonne personne au bon moment pour ce poste parce qu’elle apporte une combinaison unique d’expertise clinique et une expérience de gestionnaire. Elle s'est familiarisée avec notre propre système et les changements qui sont en cours à Winnipeg et au Manitoba, souligne la présidente du conseil d’administration de l’ORSW, Karen Dunlop.

Penser aux services en français

En entrevue téléphonique, Vickie Kaminski assure apporter une expérience particulière quand il s’agit des services de santé en français. 

Quand je travaillais à Sudbury, on était dans une situation très proche de celle ici: un de nos hôpitaux était désigné bilingue. Quand on a fusionné les services et les hôpitaux, il était très important de maintenir les services en français dans le contexte de Sudbury, raconte-t-elle.

Forte de cette expérience, je pense que ça peut servir à l’ORSW. La communauté attend des services bilingues à l’hôpital de Saint-Boniface, mais on doit aussi penser à comment offrir des services en français dans tous les services et programmes, partout dans l’ORSW.

J’ai eu ce type d’expérience, je l’apporte à la table et je suis résolue à continuer dans cette voie, conclut-elle.

Passé houleux

Vickie Kaminski s’est trouvée au milieu de controverses à multiples reprises dans sa longue carrière de gestionnaire dans le domaine des soins de santé.

En 2007, alors qu'elle était PDG de l'Hôpital régional de Sudbury, le ministre de la Santé de l’Ontario, Georges Smitherman, a critiqué le fonctionnement de l’hôpital, selon des médias locaux. En particulier, il s'est dit déçu de voir que le salaire de Mme Kaminski augmentait, alors que la performance de l’hôpital était en baisse.

En 2012, elle était à la tête de la plus grande autorité sanitaire de Terre-Neuve-et-Labrador quand un membre libéral de la législature provinciale a réclamé sa démission ou son licenciement après cinq cas de violation de la vie privée de la part d’infirmières, en moins de 2 ans.

Finalement, en 2015, elle a démissionné de son poste de présidente-directrice générale des Services de santé de l’Alberta. Elle a allégué que de l’ingérence politique du gouvernement néo-démocrate l’empêchait d’avoir l’indépendance nécessaire pour faire son travail.

Mme Kaminski occupera ses nouvelles fonctions à Winnipeg dès le 6 janvier 2020. Son contrat est de 18 mois, avec la possibilité d’une prolongation de six mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé publique