•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-ministre Jane Philpott nommée conseillère en santé pour 49 Premières Nations

Une femme qu porte des lunettes

Jane Philpott a été tour à tour ministre de la Santé, ministre des Services aux Autochtones et présidente du Conseil du Trésor avant de démissionner du Cabinet Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

L’ancienne ministre fédérale des Services aux Autochtones, Jane Philpott, devient conseillère spéciale en santé pour la Nation Nishnawbe Aski (NAN), dans le Nord de l’Ontario.

Jane Philpott se dit enchantée de son nouvel emploi.

Invitée à l’émission Le matin du Nord, l’ancienne ministre libérale dit bien connaître les rouages du gouvernement fédéral.

Tout en reconnaissant qu’elle aura des défis à relever dans son nouveau rôle auprès de la Nation Nishnawbe Aski, Mme Philpott estime la santé des Autochtones plus importante que les querelles politiques.

Je pense que lorsqu’on discute de la santé et du bien-être des Premières Nations, c’est si sérieux que l’on va laisser les autres enjeux à part, et continuer vers quelque chose de beaucoup plus important, a dit Mme Philpott.

Jane Philpott est debout et répond à une question.

À court terme, Jane Philpott estime que son rôle sera essentiellement de recruter et de mieux outiller le personnel médical qui accepte d’aller travailler en rotation dans les communautés isolées de la Nation Nishnawbe Aski.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Nation Nishnawbe Aski revendique depuis plusieurs années le contrôle de son propre système de santé, car elle estime que les gouvernements ne sont pas en mesure de bien répondre adéquatement aux priorités des Premières Nations. 

Plusieurs communautés membres de NAN sont notamment confrontées à des taux élevés de suicide et de problèmes de santé mentale et ne disposent pas toujours des ressources appropriées pour y faire face.

Le grand chef du conseil de la NAN, Alvin Fiddler, affirme que le choix de Mme Philpott a découlé d’une conversation naturelle qu’ont eue les membres de l’équipe qui pilote le dossier de la réforme, après l’élection fédérale du 21 octobre.

Un homme sur un pont.

Alvin Fiddler est le grand chef du conseil de la Nation Nishnawbe Aski, qui regroupe 49 communautés autochtones.

Photo : CBC/Dave Rae

Lorsque [Mme Philpott] était membre du Cabinet, elle était très instrumentale dans l’avancement des dossiers de la santé et des infrastructures. Nous voulions qu’elle continue d’appuyer notre travail, note le leader autochtone.

Le chef Fiddler précise que les principales responsabilités de l’ancienne ministre seront d’établir des solutions au manque de ressources humaines en santé dans les communautés membres de NAN, de mettre en place des stratégies d’amélioration de la qualité des soins et d’intégration de la technologie à la livraison des services de santé. 

Plusieurs de nos communautés sont éloignées et nous devons trouver des manières créatives de fournir les services nécessaires plus près de là où les gens habitent.

Alvin Fiddler, grand chef du conseil de la Nation Nishnawbe Aski

En juillet 2017, alors qu’elle était ministre de la Santé, Jane Philpott avait d’ailleurs co-signé une entente-cadre pour la passation des pouvoirs vers les communautés de NAN

Le grand chef Alvin Fiddler ne croit pas que les circonstances entourant le départ de Mme Philpott du Cabinet nuiront aux négociations entre NAN et le nouveau gouvernement de Justin Trudeau

Nous en avons évidemment parlé, mais l’expérience que [Mme Philpott] détient est tellement riche que personne ne pourrait se permettre de rater l’occasion d’en bénéficier, soutient-il, rappelant également que le négociateur principal est l’ancien chef de l’Assemblée des Premières Nations, Ovide Mercredi.

Mme Philpott s’est présentée de nouveau aux plus récentes élections fédérales comme candidate indépendante dans la circonscription de Markham-Stouffville, en Ontario, mais a perdu contre son adversaire libérale Helena Jaczek.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique fédérale