•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après avoir connu des difficultés, le journal L'Eau vive retrouve une certaine stabilité

Couverture du journal l'Eau vive où on peut lire en une le titre Un bison des prairies galope en Allemagne.

La nouvelle version du journal « L'Eau vive ».

Photo : Radio-Canada / Emilie Dessureault-Paquette

Radio-Canada

Si l’année 2018 a été marquée par des difficultés financières importantes et la perte d’employés au sein du journal fransaskois L’Eau vive, le bilan de l’année 2019 s’annonce beaucoup plus rose, assure la présidente du conseil d’administration de la Coopérative des publications fransaskoises (CPF), Marie-France Kenny.

Il y a un an, le journal francophone avait une lourde dette et l’équipe était réduite au minimum, mais l’arrivée d’un nouveau directeur général, l’établissement d’une nouvelle image de marque et la conclusion de nouveaux partenariats ont permis à L’Eau vive de sortir la tête de l’eau.

Le partenariat qu’on a fait avec le Conseil des écoles fransaskoises a été la clé. Ça nous a permis d’augmenter nos abonnements, d’aller chercher des revenus supplémentaires, indique Marie-France Kenny.

L’organisme tenait son assemblée générale annuelle (AGA), jeudi soir, ce qui a permis de faire le point sur l’année 2018, puisque la CPF avait été contrainte de reporter l’AGA prévue au printemps en raison des bouleversements au sein du journal fransaskois.

À pareille date, l’an dernier, on n'avait plus de direction, on ne savait pas comment nous pourrions produire le journal. [...] Je dois vous avouer que j’étais pas mal découragée, mais il nous est arrivé de belles choses depuis, affirme Marie-France Kenny.

Maintenant qu’une certaine stabilité a été retrouvée, l’équipe du journal fransaskois souhaite poursuivre ses efforts dans le développement de partenariats avec différents organismes en Saskatchewan.

Marie-France Kenny veut aussi établir une planification stratégique pour faire découvrir davantage le portail de L’Eau vive à la communauté.

C’est un outil merveilleux, il faut le faire connaître un peu plus, estime-t-elle.

Des gens, assis autour d'une table, discutent.

La Coopérative des publications fransaskoises tenait son assemblée générale annuelle jeudi soir, à Regina.

Photo : Radio-Canada / Thomas Gagné

Des postes à pourvoir au sein du conseil d’administration

Par ailleurs, la CPF n’a pas été en mesure de pourvoir les deux postes vacants au sein du conseil d’administration lors de l’AGA.

Ces deux postes devront être pourvus d'ici la prochaine assemblée générale, prévue en mai 2020.

Avec les informations de Thomas Gagné et Rose Nantel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie