•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rachat de la CMQR : des élus espèrent plus d’investissements en Estrie

Le maire de Bromont, Louis Villeneuve, a été élu pour la première fois le 5 novembre 2017.

Louis Villeneuve, président de l'Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux jours après l'annonce du rachat des rails de la Central Maine & Québec Railway (CMQR) par la compagnie ferroviaire Canadien Pacifique (CP), des élus espèrent que l'entreprise bien établie au Canada procèdera à des investissements dans la région de l’Estrie.

Je ne pense pas que le CP va acheter une entreprise pour la laisser dans l’état dans laquelle elle est là. Ils ont sûrement étudié le dossier et se sont dit que c’est un bon business case pour nous et il vont faire ce qu’il y a à faire pour que ça fonctionne, explique d’emblée Louis Villeneuve, président de l'Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie.

Aucune rencontre n’a été faite entre le CP et les élus de la région, mais M. Villeneuve souhaite que ça se fasse bientôt.

Ça va prendre une première rencontre. On a un projet à hauteur d’environ 300 millions $ qui inclut la réfection des rails, les trains de passagers, les zones de transbordement, des gares de triage. Chacune des municipalités qui sont sur le tronçon a nommé les défis qu’ils ont en matière de sécurité et d’aménagement pour accentuer le développement économique et le transport de personne et c’est vers ça que ça s’en va, continue Louis Villeneuve.

On a une compagnie sérieuse qui a des moyens. Beaucoup plus de moyens que CMQR avait. Leur expertise, c'est le transport ferroviaire.

Louis Villeneuve, président de l'Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie.

Une « très bonne nouvelle »

De nombreux élus ont salué le rachat des rails de la compagnie CMQR par le Canadien Pacifique.

C’est une très bonne nouvelle. Notre interlocuteur maintenant va être canadien. C’est une entreprise qui a une grande expertise, qui est connue du gouvernement fédéral, lance Louis Villeneuve

Même son de cloche du côté du maire de Sherbrooke, Steve Lussier. De voir le CP arriver dans le décor, je vois vraiment ça d’un bon oeil. Ce sont des gens qui ont une équipe technique adéquate, explique M. Lussier.

C’est aussi une opinion que partage le maire de Farnham, Patrick Melchior. Pour l’instant on commence. Ce qu’on veut, ce sont des rails sécuritaires, nonobstant tout le reste. Évidemment, à Farnham, c’est l’une de mes préoccupations. Il faut y aller par étape. Collectivement, on va se faire entendre, espère-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Accidents et catastrophes