•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oak Bay pourrait interdire les souffleuses à feuilles

Une femme souriante, un rateau à la main.

Le conseil municipal d’Oak Bay débattra la motion de la conseillère Tara Ney le lundi 25 novembre.

Photo : Radio-Canada / Kathryn Marlow

Radio-Canada

Une conseillère municipale d’Oak Bay, près de Victoria, Tara Ney, veut interdire les souffleuses à feuilles à essence dans la ville.

Tout comme d'autres municipalités de la Colombie-Britannique, Oak Bay a récemment déclaré l'urgence climatique. Mme Ney souhaite que l'interdiction soit adoptée dans ce contexte.

Selon une agence publique américaine créée pour lutter contre la pollution de l'air, une souffleuse à feuilles à essence émet autant de pollution qu'une berline moderne parcourant 1770 km.

L'interdiction pourrait également être bénéfique pour la santé, soutient Mme Ney, puisque des études démontrent que le bruit généré par ces appareils dépasse les normes de l'Organisation mondiale de la santé.

Interdiction totale ou partielle

En 2014, la conseillère avait fait la même proposition, mais celle-ci avait été rejetée. Elle espère que cette fois sera la bonne.

Si une interdiction complète n'obtient pas la faveur du conseil municipal, Mme Ney proposera à tout le moins de limiter l’utilisation des souffleuses à feuilles. Elle donne l'exemple de la communauté de Beaconsfield, en banlieue de Montréal, qui interdit l'utilisation de souffleuses uniquement durant l'été. Tara Ney indique que l'interdiction pourrait être limitée à l'usage résidentiel. Elle suggère la tenue de consultations publiques pour régler les détails de sa proposition.

Avec les informations de Kathryn Marlow

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale