•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La course se dessine pour l'occupation du nouveau Colisée

Patinoire avec des partisans

Image de ce dont aura l'air la patinoire principale du futur colisée de Trois-Rivères.

Photo : Groupe TEQ

Marilyn Marceau

Les conseillers municipaux de Trois-Rivières ont appris par les médias qu'un homme d’affaires terre-neuvien a officiellement manifesté son intérêt à la Ville d'installer une équipe de la East Coast Hockey League (ECHL) au futur Colisée. La situation a déplu à certains conseillers.

Dean MacDonald a envoyé une lettre à la Ville pour lui laisser savoir qu’elle aimerait avoir une équipe de la ECHL au Colisée dès l’automne 2020. L’homme d’affaires est venu quelques fois à Trois-Rivières au cours des derniers mois.

À savoir à quelle équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), l’équipe serait affiliée, nous n’avons pas de commentaire, a indiqué Dean MacDonald par  courriel.

Dean MacDonald possède déjà une équipe de cette ligue qui sert de club-école aux équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH). Il s’agit des Growlers, qui jouent à Saint-Jean-de-Terre-Neuve dans la ECHL, un calibre plus bas que la ligue américaine.

La maquette du futur colisée l'hiver

Vue d'ensemble du futur Colisée qui sera construit par le groupe TEQ, à Trois-Rivières

Photo : Groupe TEQ

Les Patriotes de l’UQTR comptent aussi poser leur candidature pour occuper le nouveau Colisée.

Le PDG du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, qui est membre du comité aviseur des Patriotes de l'UQTR, a déclaré sur nos ondes qu’il compte déposer une offre à la Ville au plus tard à la mi-janvier.

Maquette de la patinoire

Il y aura plus de 4 000 places autour de la patinoire principale du futur Colisée.

Photo : Groupe TEQ

L’ex-joueur du Canadien de Montréal Marc-André Bergeron a été mandaté par la Ville pour aider à trouver des occupants au futur Colisée.

Des conseillers veulent l’heure juste

Le conseiller municipal de Pointe-du-Lac, François Bélisle, aimerait que les conseillers soient davantage tenus au courant des développements dans ce dossier.

Il souhaite que les 14 conseillers municipaux puissent bien prendre connaissance des différentes propositions, afin de faire un choix éclairé le temps venu.

J’aimerais qu’on ait des rapports d’étapes, je ne veux pas qu’on arrive avec un projet tout ficelé et qu’on puisse juste dire : accepte ou refuse.

François Bélisle, conseiller municipal du district de Pointe-du-Lac

Je souhaiterais que ça ne marche pas en silos, qu’on puisse être impliqués, affirme François Bélisle qui comprend que les conseillers ne peuvent pas être inclus dans la négociation, mais qui aimerait être davantage consulté. Un sentiment que partagent quelques autres de ses collègues.

D'autres conseillers municipaux que nous avons contactés ont indiqué qu’ils trouvaient normal de laisser Marc-André Bergeron et le cabinet du maire étudier les différents scénarios et discuter avec les gens intéressés par le Colisée.

Plusieurs trouvent toutefois important que le cabinet du maire les tienne informés.

La Ville de Trois-Rivières souhaiterait que les activités commencent à temps pour la saison 2020-2021 au futur Colisée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Hockey