•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kuessipan, sacré meilleur long métrage canadien dans un festival international en Acadie

Deux femmes (Sharon Fontaine-Ishpatao et Yamie Grégoire) enlacées.

Scène du film Kuessipan, de Myriam Verreault

Photo : MaxFilms

Marie-Christine Rioux

Le film Kuessipan, de Myriam Verreault, une adaptation du roman Kuessipan, de Naomi Fontaine, a remporté le prix La vague Unis TV du meilleur long métrage canadien de fiction. Ce prix a été décerné à l’œuvre cinématographique par le jury du 33e Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA).

La réalisatrice de Kuessipan, Myriam Verreault, estime que la compétition est forte au FICFA et que c'est la raison pour laquelle elle tenait à y présenter son film.

Quand j'ai appris la nouvelle, j'étais étonnée, et, en même temps, vraiment contente de voir que ça a touché des gens là-bas, puis le jury là-bas.

Myriam Verreault, réalisatrice de « Kuessipan »

Par communiqué, l'organisation du FICFA indique que le film a remporté ce prix puisqu’il a su éviter les stéréotypes sans pour autant édulcorer la réalité complexe de la vie dans les communautés autochtones, pour la représentation humaine et lumineuse de ses protagonistes et également, selon les membres du jury, pour l’urgence et le devoir de faire un tel film, et de bien le faire.

Myriam Verreault explique que Kuessipan n'évite pas d'aborder les problèmes sociaux des communautés autochtones, mais que ces derniers ne sont pas au centre du film.

On n'évite pas ces sujets-là , mais ce n'est pas le coeur du film. Le coeur du film, ce sont les gens, les liens qu'ils ont entre eux et leur capacité à être heureux dans ces tragédies-là, affirme-t-elle.

Kuessipan a été tourné dans la communauté de Uashat mak Mani-utenam, sur la Côte-Nord.

L'œuvre raconte l'histoire de deux amies inséparables qui ont grandi dans une communauté innue et dont l'amitié se fragilise à l'aube de leurs 17 ans.

Kuessipan a raflé plusieurs autres honneurs tels que le Grand Prix au Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) et le prix du meilleur film canadien au Windsor International Film Festival (WIFF).

Avec le prix remporté à Windsor, la réalisatrice Myriam Verreault a d’ailleurs créé une bourse destinée à un cinéaste autochtone puisque ce dernier était assorti d’un montant de 10 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Cinéma