•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 1200 vélos volés à Regina depuis le début de l’année

Des rangées de vélos accrochés à des supports à vélos installés à l'extérieur.

La police recommande de prendre des photos et d’enregistrer les numéros de série des vélos pour les aider avec leur enquête en cas de vol.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis le début de l’année 2019, il y a déjà eu environ 1200 vols de vélos à Regina, selon le service de police de la ville Reine.

Cela représente plus que le double de vélos volés en 2013, première année répertoriée dans les statistiques de la police. Il s’agit également d’une hausse comparativement à l’année dernière, où plus de 1081 vols de vélos ont été enregistrés à Regina.

Mardi, 70 vélos ont été découverts dans la maison d’un homme de 57 ans. En septembre, la police avait également arrêté un homme de 40 ans pour vol de vélos, il avait en sa possession plus de 40 bicyclettes.

Je ne crois pas que davantage de policiers soient la solution.

Andrew Stevens, conseiller municipal, Regina

Andrew Stevens précise qu'ajouter quatre nouveaux postes de police coûterait un demi-million de dollars, selon des estimations du conseil municipal.

Il préférerait que cet argent soit investi dans des programmes afin d'identifier et de comprendre pourquoi les gens sont disposés à voler un vélo qui ne leur rapportera que 20 à 30 $, ou qui sera abandonné quelque part, précise-t-il.

« Un crime d’opportunité »

L’enquêtrice spécialisée dans la vente en ligne de biens du service de police de Regina, Shelly Sulymka, indique que son unité surveille les médias sociaux et les sites de vente en ligne.

Ces plateformes sont utilisées pour la vente de vélos volés assez fréquemment, selon elle. Toutefois, elle rappelle que tout ce qui se vend en ligne n'est pas nécessairement volé.

C'est un peu un crime d'opportunité, parfois les serrures sont coupées des vélos, parfois elles ne le sont pas

Shelly Sulymka, enquêtrice, police de Regina

Selon l'enquêtrice, le vol de bicyclette est facile, car les gens ne connaissent pas le numéro de série de leur vélo ou ne signalent pas le vol de leur vélo.

Elle ajoute que les personnes devraient signaler toute activité suspecte à la police ou à l'organisation Safer Communities and Neighbourhood.

La police recommande de prendre des photos et d’enregistrer les numéros de série des vélos pour aider les policiers en cas de vol.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Crimes et délits