•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival international du cinéma francophone en Acadie couronne ses lauréats

Gilles Doiron, qui tient une caméra de tournage, et Denise Bouchard, à sa gauche.

Le film de Gilles Doiron et Denise Bouchard, « Pour mieux t'aimer », a reçu le prix La Vague Léonard-Forest.

Photo : Botsford Bros./Martin Goguen

Radio-Canada

Les jurés du 33e Festival international de cinéma francophone en Acadie (FICFA) ont couronné leurs lauréats jeudi soir. Les prix ont été décernés lors de la soirée de remise des récompenses au Centre culturel Aberdeen, à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma, a séduit le jury cette année, et reçu le prix La Vague du meilleur long métrage international de fiction.

Deux femmes en costumes d'époque sont côte à côte. L'une touche le visage de l'autre.

Une scène de « Portrait de la jeune fille en feu », de Céline Sciamma

Photo : Courtoisie du TIFF

D’un romantisme intemporel, ce quatrième long métrage de la cinéaste française mérite les grands honneurs pour avoir fait fondre notre coeur, écrivent les jurés, qui parlent d’un film essentiel en encensant la performance des actrices et la finesse du scénario.

Le prix La Vague Léonard-Forest de la meilleure oeuvre acadienne dans la catégorie moyen ou long métrage récompense cette année Pour mieux t'aimer, un film de Gilles Doiron et Denise Bouchard. Cette production 100 % acadienne avait été acclamée par le public à sa sortie plus tôt ce mois-ci.

Ce récit prend le parti d'une narration qui surprend, qui nous fait à la fois rire tout en réussissant à nous émouvoir, en particulier avec le parcours tortueux d'un des personnages, qui d'ailleurs nous a permis d'être marqués par la réplique maintenant culte "menoum menoum", écrit le jury.

Angie et Tracey Richard au micro du Réveil.

Les cinéastes Angie et Tracey Richard

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

Le meilleur court métrage acadien est Le grous poisson, par Angie et Tracey Richard. L’oeuvre réalisée par les soeurs jumelles de Cap-Pelé est décrite par les jurés comme délicate, sensible et poétique.

Kuessipan, de Myriam Verreault, est sacré meilleur long métrage canadien de fiction. Il s’agit de l’adaptation cinématographique du roman du même titre, de l’autrice innue Naomi Fontaine. Ici, la cinéaste a su éviter une représentation stéréotypée des communautés autochtones sans en édulcorer la réalité complexe, applaudissent les jurés.

Deux femmes assises devant un mur couvert de capteurs de rêves, une caméra devant elles.

Myriam Verreault et Naomi Fontaine

Photo : MaxFilms

Le prix du meilleur moyen ou long métrage documentaire a été décerné à La langue est donc une histoire d’amour, d'Andrés Livov, qui se déroule dans une classe de francisation à Montréal. Dans cette catégorie, le jury a de plus souhaité décerner une mention spéciale à Mad Dog & The Butcher - Les derniers vilains, un documentaire de Thomas Rinfret sur les lutteurs Paul et Maurice Vachon.

Sacré meilleur court métrage international, Le chant d'Ahmed, de Foued Mansour, a été un choix unanime pour un jury qui parle d'une oeuvre qui plonge le spectateur dans un monde réel, subtil, complexe.

Le prix du meilleur court métrage canadien a été remis à Clebs, de Halima Ouardiri. Delphine, de la cinéaste québécoise Chloé Robichaud a aussi reçu une mention spéciale dans cette catégorie.

Les lauréats du Festival international du cinéma francophone en Acadie sont déterminés par trois jurys composés de trois membres chacun, un pour les longs métrages de fiction, un pour les courts métrages, et un dernier pour les longs et moyens métrages documentaires et acadiens.

Le prix La Vague coup de cœur, choisi par le public, sera remis vendredi, après la soirée de clôture du festival à Moncton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Cinéma