•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Boeing 737 de passage à Matane

Le Boeing 737-200 de Nolinor, vu de côté.

Le Boeing 737 s'est posé à l'aéroport de Matane mercredi soir.

Photo : Eddy Métivier

Radio-Canada

L'aéroport de Matane a accueilli pour la première fois un Boeing 737-200 mercredi soir.

L'appareil nolisé arrivait de l’aéroport international de Saint-Jean de Terre-Neuve afin d'effectuer un changement d’équipage d’un des navires de la Garde côtière canadienne amarré chez Verreault Navigation, aux Méchins.

C'est quand même un avion de 119 places. Les membres d'équipage ne comblaient pas l'appareil, mais c'était le seul qui était disponible pour venir récupérer les membres de la Garde côtière, explique le porte-parole de l'aéroport de Matane, Eddy Métivier.

Il précise que la piste de 5500 pieds est assez longue pour accueillir ce type d'appareil.

M. Métivier explique également qu'en raison des vents de l’est, le Boeing 737 a effectué son virage d’approche au-dessus de Matane-sur-Mer afin d'intercepter le signal de la balise d’alignement de la piste d'atterrissage.

La vue d'un tel aéronef à si basse altitude, et surtout le bruit qui l'accompagne, a surpris plusieurs Matanais.

L'aéroport de Matane a déjà accueilli de gros appareils similaires dans les années 1970 et 1980, notamment des Lockheed Super Constellation, ces quadrimoteurs utilisés pour le programme d’arrosage aérien contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette, et des appareils Hercules de l'Armée canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports