•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupe Vanier : avant le pot, les fleurs entre Carabins et Dinos

Les entraîneurs Wayne Harris et Danny Maciocia

Les entraîneurs Wayne Harris et Danny Maciocia avaient le sourire facile, jeudi matin.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Guillaume Piedboeuf

À quelques jours de se livrer une guerre pour l'obtention de la Coupe Vanier, les entraîneurs des Carabins et des Dinos n’ont pas hésité à se lancer des fleurs, jeudi matin, à Québec. Pour Danny Maciocia, le match opposera « le meilleur quart-arrière au pays », Adam Sinagra, à la meilleure défense dans l’histoire des Bleus.

Je suis un peu frustré d’entendre Adam parler en français parce que je ne l’ai pas recruté à sa sortie du cégep, a reconnu d’emblée l’entraîneur-chef des Carabins lors de la conférence de presse des deux équipes en vue du match de samedi après-midi, au stade Telus.

À sa quatrième et dernière saison à la barre de l’unité offensive des Dinos de l'Université de Calgary, le Montréalais Adam Sinagra représente le plus grand défi auquel a fait face la défense des Carabins cette saison. Maciocia parle même de lui comme le meilleur quart que les siens auront affronté depuis Michael O'Connor, à la Coupe Vanier 2015. Ça m’a gardé éveillé plusieurs nuits cette semaine, a admis l'instructeur sans divulguer l'identité de son propre pivot.

Physiquement, la ligne offensive des Dinos est plus grosse que certaines équipes de la Ligue canadienne de football, a-t-il fait remarquer. Les receveurs jumeaux Jalen et Tyson Philpot, quant à eux, sont les deux joueurs que la tertiaire des Carabins devra garder à l’oeil en tout temps.

Maciocia était entraîneur d’une autre équipe de la LCF quand leur père, Cory Philpot, jouait pour les Lions de la Colombie-Britannique. Il était tout un porteur de ballon. Ses enfants sont aussi exceptionnels. À 19 ans, ils finiraient leur carrière collégiale ici, a relaté le pilote des Bleus.

Mais n’allez pas croire que ce dernier doute de la capacité des siens à rivaliser avec les Dinos.

Adam Sinagra en plein jeu sur le terrain.

Le quart-arrière des Dinos de Calgary, Adam Sinagra

Photo : La Presse canadienne / Todd Korol

La redoutable défense des Carabins

La défense des Carabins a été exceptionnelle toute la saison. Elle ne donne pratiquement pas de touchés et quand tu fais ça, tu gagnes des matchs, a résumé l’entraîneur-chef des Dinos, Wayne Harris.

Je ne sais pas si on a affronté une défense plus rapide que la leur cette saison, a-t-il renchéri.

Lors de la conquête de la Coupe Vanier en 2014, les Carabins étaient aussi menés par une défense redoutable avec les Byron Archambault, Jonathan Boissonneault-Glaou et Anthony Coady. Mais Maciocia estime que l’unité actuelle est même meilleure qu’en 2014.

Parmi les piliers de cette défense, la plupart en seront à une première expérience à la Coupe Vanier. C’est le cas du secondeur étoile Brian Harelimana, qui profite toutefois de la présence à Québec de son petit frère Kean, un secondeur du Rouge et Or.

Chacun son tour chez les Harelimana

L’an dernier, je le soutenais quand il était à la Coupe Vanier. Cette année, c’est lui qui me soutient. On s’est vus hier, et il m’a aidé en m’expliquant un peu à quoi m’attendre dans ce genre de semaine, a expliqué Brian Harelimana, sourire en coin, lorsqu’on lui a fait remarquer que c’est le petit frère qui donnait des conseils au plus vieux.

Normalement, c’est moi qui donne les conseils, mais là, c’est quelque chose que je n’ai jamais vécu et Kean l’a fait deux fois, a assuré le secondeur central, à qui son entraîneur prédit une longue carrière professionnelle.

Lui qui connaît bien la foule de Québec, Harelimana s’attend-il à ce que les partisans du Rouge et Or se rangent derrière les Carabins?

Je sais que c’est une rivalité, et ils ont leur équipe à cœur. Tu ne vas jamais demander à un fan du Canadien de voter pour les Maple Leafs. Les gens de Québec peuvent voter pour qui ils veulent, mais ils sont les bienvenus s’ils veulent nous soutenir.

Des gilets et des casques des Dinos et des Carabins sont posés des deux côtés de la coupe Vanier.

Les Dinos de Calgary et les Carabins de l'Université de Montréal ont rendez-vous samedi, à 13h, pour le match de la Coupe Vanier au stade Telus.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Quelle équipe soutiendront les spectateurs de Québec?

Bien que seulement 7750 billets avaient trouvé preneurs pour le match, jeudi matin, les deux entraîneurs ont chacun livrer leur plaidoyer pour obtenir le soutien des gens de Québec.

Pour moi, c'est presque un no brainer. Qu’on soit des Bleus, du Rouge et Or, Vert et Or ou quoi que ce soit, on veut que la coupe reste au Québec parce que, pour moi, nous avons la meilleure association au pays, a argumenté Maciocia.

Je ne veux pas faire de politique, mais je ne pense pas que le Québec et l’Alberta ont beaucoup en commun, a-t-il ajouté.

Quant à Wayne Harris, il s’est contenté de chanter les louanges des amateurs du Rouge et Or. Tout ce que je peux dire, c’est qu’ils sont les meilleurs partisans au pays. Ils connaissent leur football et ils sont passionnés. C’est pourquoi on aime la ville de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Football