•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutes les traversées suspendues à Tadoussac

Le traversier sur le fjord entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Le traversier sur le fjord entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine

Photo : Radio-Canada

Djavan Habel-Thurton
Mis à jour le 

Un bris cause l’annulation de toutes les traversées jusqu’à nouvel ordre entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Le traversier Jos-Deschênes II est entré en collision avec le quai de Baie-Sainte-Catherine.

Lors de l’accostage du bateau à 14 h 10, un problème technique aurait mené à une perte de manœuvrabilité et à la collision subséquente avec le quai.

Une société de classification, organisme réglementaire mandaté par Transports Canada, devra inspecter le navire et donner son accord avant qu’il ne reprenne la mer.

Le navire subit des inspections pour constater l’étendue des dommages qui, à première vue, semblent légers, indique le porte-parole de la Société des traversiers du Québec (STQ), Alexandre Lavoie.

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a été avisé de l'événement. Les enquêteurs ne se rendront pas sur place, mais ils parleront bientôt avec les employés de la STQ qui étaient sur les lieux lors de l'accident.

Une inspection du quai de Baie-Sainte-Catherine par la STQ doit aussi avoir lieu pour évaluer s’il est toujours en état de recevoir les traversiers.

L’autre traversier sur place, l'Armand-Imbault II, ne peut accoster par mesure préventive tant que le quai n'a pas été inspecté.

On s'active à d'abord inspecter les défenses du quai du côté de Baie-Sainte-Catherine et apporter les correctifs nécessaires pour les dommages qui ont été subis lors du contact de 14 h [jeudi], dit Alexandre Lavoie.

Il explique que, dès que ce sera possible, les traversées reprendront avec un seul navire, soit l'Armand-Imbeault II.

Par ailleurs, un autre traversier, le Jos-Deschênes I, doit partir de Sorel vers Tadoussac pour prendre le relais du Jos-Deschênes II. Il devrait entrer en service à partir de samedi pour que les traversées puissent s’effectuer à deux navires en alternance, comme à l’habitude.

La STQ ne veut pas s’avancer sur le délai qui sera nécessaire pour que les traversées reprennent à l’embouchure de la rivière Saguenay.

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, et son chef, le député Pascal Bérubé, attendaient le traversier à Baie-Sainte-Catherine lorsque le service a été suspendu.

Ils en ont profité pour réclamer un pont reliant la Haute-Côte-Nord à la région de Charlevoix.

Les deux députés ont finalement pu traverser jusqu'à Tadoussac. Ils sont montés à bord du Armand-Imbault II qui a effectué une dernière traversée avant que les bateaux ne soient mis à l'arrêt.

Selon le porte-parole de la STQ, cette dernière traversée a été jugée sécuritaire par le capitaine, malgré la collision entre le Jos-Deschênes II et le quai de Baie-Sainte-Catherine qui venait de survenir.

Par contre, les traversées subséquentes ont dû être annulées pour ne pas compromettre les structures qui pourraient se détériorer avec un usage prolongé du quai dans cet état.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Transports