•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Métaux BlackRock : le BAPE publie son rapport sur la desserte de gaz naturel

Montage montrant à quel endroit seraient construites les usines de Métaux Blackrock et Énergie Saguenay.

Métaux BlackRock construirait une fonderie sur le bord de la rivière Saguenay, juste à côté de l’usine Énergie Saguenay, près du terminal maritime de Grande-Anse.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Coulombe

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a publié son rapport sur le projet d’Énergir de construire une desserte de gaz naturel dans la zone industrialo-portuaire (ZIP) de Saguenay.

La construction de la conduite de gaz naturel de 13,8 kilomètres a pour objectif d’alimenter l’usine que Métaux BlackRock souhaite construire à La Baie. Dans son rapport, le BAPE souligne d'ailleurs que la réalisation de ce projet est conditionnelle à la construction de cette usine de transformation de concentré de fer en fonte brute et en ferrovanadium.

L'usine de Métaux Blackrock deviendrait le premier client de la zone industrialo-portuaire de Saguenay. Dans son rapport, le BAPE ajoute que la desserte en gaz naturel pourrait inciter de nouvelles entreprises à s'installer dans la ZIP de Saguenay. Cependant, elle pourrait perturber des milieux humides et hydriques et contribuer au cumul de servitudes sur des terrains privés. Les émissions de gaz à effet de serre attribuables à l'exploitation du gazoduc seraient peu élevées, selon les auteurs du rapport.

Des participants aux audiences du BAPE avaient soulevé des préoccupations concernant les impacts cumulatifs associés au développement économique et industriel de la ZIP de Saguenay. La commission d'enquête est d'avis que la Ville de Saguenay et l'Administration portuaire du Saguenay devraient créer et soutenir financièrement un comité de planification et de vigilance.

Le directeur général du Port de Saguenay, Carl Laberge, rappelle qu'il y a quelques mois, on a mis en place un comité de bon voisinage afin d'avoir un canal d'échanges avec les voisins immédiats du port pour être capable de discuter des enjeux qui nous touchent, entre autres le développement de la zone industrialo-portuaire.

Il se réjouit des conclusions du rapport et espère que celui-ci est de bon augure pour d'autres projets à venir, dont celui de GNL Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Industries