•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Québec veut calmer les inquiétudes liées au bruit du tramway

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Le projet prévoit l’aménagement de plusieurs stations et pôles d’échanges.

Photo : Ville de Québec

Olivier Lemieux

La firme d'ingénieurs Systra Canada, chargée d’accompagner la Ville de Québec dans la réalisation du projet de transport structurant, minimise les nuisances sonores liées à l’arrivée du tramway.

L’entreprise évalue que l’impact sera nul ou positif sur 95 % du tracé, mais précise que des mesures de réduction du bruit seront nécessaires dans certains secteurs.

On ne voit pas ça partout, commente Éric Augis, acousticien chez Systra. Selon lui, la Ville de Québec profite de conditions favorables pour l’implantation d’un tramway sur son territoire.

L’étude de Systra note qu’à plusieurs endroits, le tramway profitera d’un dégagement supérieur à 10 m par rapport aux façades des bâtiments les plus proches.

Comme l’implantation du tramway entraînera le retrait de tous les autobus qui circulent actuellement sur le tracé, le bruit dans plusieurs secteurs devrait même diminuer une fois le réseau inauguré.

Le passage d’un tramway génère un bruit évalué à 75 décibels, tandis qu’un autobus diesel peut émettre jusqu’à 85 décibels.

Secteur Pie-XII

Certains secteurs demeurent cependant problématiques et des mesures d’atténuation sonore seront nécessaires.

Le passage du tramway derrière les résidences du boulevard Pie-XII, à Sainte-Foy, augmentera inévitablement le bruit dans le voisinage.

Systra suggère de construire un mur végétalisé le long des rails afin de limiter les impacts pour les résidents.

L'élu municipal responsable du dossier, Rémy Normand, promet d'élaborer les solutions en collaboration avec les résidents du secteur.

Rémy Normand, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec

Rémy Normand, vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec

Photo : Radio-Canada

On va s'assurer [...] de garder un oeil ouvert. C'est un changement important pour les citoyens concernés. Ce qu'on veut faire, c'est travailler le concept final avec eux.

Quant aux coûts d'un mur antibruit, Rémy Normand estime qu'il n'y aura pas d'impact sur le budget total du projet.

Faire un talus avec de la végétation, si c'est ça qui est retenu au bout du compte, c'est pas si coûteux que ça. Ce n'est pas ça qui va accaparer 3 % du budget, on s'entend.

Le virage du tramway vers le nord pour emprunter les terrains d'Hydro-Québec, parallèlement à Pie-XII, est aussi identifié comme une source de bruit potentiel.

Des mesures d’atténuation ciblées comme l’application d’un lubrifiant sur les rails pourraient permettre de diminuer les crissements appréhendés, selon Systra.

Secteur de la Couronne

Il y aura aussi une augmentation du niveau de bruit à prévoir dans le secteur de la rue de la Couronne. Ce n'est toutefois pas lié à l’arrivée du tramway, mais plutôt à l’augmentation de la circulation automobile.

Questionné à ce sujet, Rémy Normand a indiqué qu’une étude d’impact sur la circulation doit être dévoilée sous peu.

Toutes ces études seront incluses dans l’étude d’impact environnementale que la Ville espère déposer au ministère de l’Environnement du Québec d’ici la fin de l’automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale