•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Tous les élus devraient apprendre le français », selon Doug Ford

Photo d'un homme en complet bleu derrière un lutrin.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : Radio-Canada

Julie-Anne Lamoureux

Le premier ministre estime que tous les élus ontariens devraient apprendre le français.

Doug Ford a fait ce commentaire jeudi matin lors d'une rare disponibilité avec les médias.

Il a prononcé quelques mots en français en disant : Bonjour, comment ça va? lorsque Radio-Canada lui a demandé s'il avait fait des progrès dans ce domaine.

Le premier ministre s'était engagé à apprendre le français lors de la course à la direction du Parti progressiste-conservateur à l'hiver 2018.

Il dit qu'il y travaille, sans préciser quelles mesures il a prises. Son bureau indique qu'il veut s'y mettre, sans pouvoir dire de quelle façon.

Comme bien des gens, j'ai étudié le français de la 3e à la 9e année. Je pense que ce serait facile de m'y remettre. Je vais travailler pour apprendre plus de français.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Réactions

Andrea Horwath, la cheffe du Nouveau Parti démocratique.

Andrea Horwath en entrevue à Radio-Canada

Photo : Radio-Canada

La cheffe de l'opposition officielle dit avoir essayé à plusieurs reprises d'apprendre le français, sans les succès escomptés.

Son erreur, dit-elle, aura été d'essayer de suivre des cours durant la période de gouvernement minoritaire, une période très occupée qui laisse peu de temps à ce genre de démarche.

L'important, c'est de faire de son mieux, de respecter les Franco-Ontariens et la culture franco-ontarienne en Ontario. On ne peut pas y arriver en congédiant le commissaire aux services en français, en annulant un projet d'université ou en refusant de moderniser la Loi sur les services en français.

Andrea Horwath, cheffe de l'opposition officielle à Queen's Park
John Fraser en entrevue à Queen's Park.

Le chef libéral par intérim, John Fraser

Photo : Radio-Canada

Le chef intérimaire du Parti libéral, John Fraser, lui, est totalement d'accord avec Doug Ford et croit que tous les élus devraient apprendre le français. Il suit d'ailleurs des cours chaque semaine.

Je travaille fort pour améliorer mon français.

John Fraser, chef intérimaire du Parti libéral de l'Ontario

Les francophones représentent une partie importante de sa circonscription d'Ottawa-Sud.

Unité nationale

Depuis quelques semaines, le premier ministre Ford se présente comme l'homme qui réconciliera le Canada.

Doug Ford déplore les divisions qui se font sentir au pays.

Il dit comprendre les préoccupations des gens de l'ouest et de l'est du pays.

Mais il croit qu'il y a toujours moyen de travailler sur les points que tous ont en commun.

Ce qui est bon pour l'Ontario est bon pour le Canada. Et ce qui est bon pour le Canada est bon pour l'Ontario.

Le Conseil de la fédération tiendra une rencontre à Toronto le 2 décembre.

Nouveau comité

Le premier ministre met également en place un nouveau conseil des relations fédérales-provinciales, qu'il présidera pour améliorer la collaboration entre l'Ontario et Ottawa.

Ce nouveau comité travaillera avec le gouvernement fédéral sur des objectifs précis liés aux infrastructures, à la santé et à la croissance économique.

Plusieurs ministres siégeront à ce comité, dont la ministre de la Santé, Christine Elliott, la ministre des Transports et des Affaires francophones, Caroline Mulroney, et le ministre des Finances, Rod Phillips.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique