•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’interruption de services à l’Hôpital de Campbellton consterne la population

La façade de l'hôpital.

L’interruption temporaire de services à l’Hôpital régional de Campbellton au Nouveau-Brunswick consterne la population.

Photo : Radio-Canada / Margaud Castadère

Radio-Canada

Le débordement de patients qui entraîne une interruption de plusieurs services à l’Hôpital régional de Campbellton sème l’inquiétude dans la région.

L’Hôpital régional de Campbellton est tellement débordé qu’il n’accepte plus de nouvelles admissions et ferme ses services de chirurgie et d’obstétrique ainsi que ses cliniques externes.

Plusieurs personnes interrogées au hasard à Campbellton jugent que la situation est préoccupante.

Il manque d’infirmières. Celles qui sont déjà là font ce qu’elles peuvent, mais... c’est ça. Ça m’inquiète à cette heure et pour le futur aussi, affirme Annette Bouchard.

J’espère que ça s’arrange au plus vite parce que c’est en santé. Tout le monde a besoin d’être en santé pour continuer. Je trouve que c’est de valeur qu’ils font ça, estime Danny Levesque.

Le gouvernement devrait mettre son argent où on en a besoin vraiment. Il faut aller voir au plancher, au troisième, au quatrième, même dans les urgences. Ça n’a pas de bon sens. Il faut qu’il y ait quelque chose de fait quelque part, lance Jeanne Savoie.

Michel Soucy interviewé dans son bureau.

Le maire d'Atholville, Michel Soucy, se pose plusieurs questions sur l'interruption de services à l'Hôpital régional de Campbellton (archives).

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Le maire d’Atholville, Michel Soucy, se demande si la situation aurait pu être évitée.

Je trouve déplorable qu'on soit rendu à cette situation-là. Je ne sais pas si Vitalité voyait le coup venir, mais je me pose de sérieuses questions. Mais comment on aurait pu travailler pour prévenir ce genre de situation?, dit-il.

Il croit que des foyers de soins dans la région peuvent accueillir des patients. On a 38 lits ici au foyer de Campbellton. Il y en a qui auraient pu être transférés. [...] Je suis certain qu'il y a des lits disponibles au foyer de soins de Dalhousie aussi.

Avec des renseignements de François Vigneault et de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Établissement de santé