•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dossier de NAV Canada revient hanter le ministre Garneau dès qu'il est renommé

Une pancarte de NAV Canada indique « Au service d'un monde en mouvement. navcanada.ca ». La porte du service est fermée.

NAV Canada la sécurité des pistes des aéroports, comme celle de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Radio-Canada

Reconduit mercredi au poste de ministre des Transports, Marc Garneau est déjà sollicité afin de relancer les échanges destinés à assurer les services de nuit à l'aéroport régional de Rouyn-Noranda.

La Ville de Rouyn-Noranda et coalition mobilisée sur ce dossier désirent obtenir des réponses. Pourtant, en février 2019, le ministre Garneau s'était engagé à ce que NAV Canada procède à une réévaluation des critères destinés à maintenir le service.

À ce jour, selon la mairesse Diane Dallaire, rien n'a filtré de cette démarche.

Nous avons droit à un service efficace et qui ne met pas en péril la sécurité des passagers aériens, a déclaré la mairesse de Rouyn-Noranda dans un communiqué.

Une fiabilité incertaine

Ce type d'analyse est non seulement pertinent pour l'aéroport de Rouyn-Noranda, mais aussi pour d'autres aéroports de même type ailleurs au pays.

La Ville de Rouyn-Noranda estime qu'une éventuelle fermeture du service de nuit ne serait qu'un premier pas vers un service automatisé dont la fiabilité est remise en question par plusieurs pilotes et transporteurs aériens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Transports