•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CCN dévoile son nouveau plan pour Bâtir LeBreton

Une maquette d'une rue piétonnière avec, une voie cyclable au dessus.

La Commission de la capitale nationale a révélé une nouvelle ébauche du plan directeur pour le développement des Plaines LeBreton

Photo : Commission de la capitale nationale

Audrey Roy

Le nouveau plan directeur du projet Bâtir LeBreton a été dévoilé jeudi au conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale (CCN). Un projet moins ambitieux que le premier, basé sur de nombreuses consultations avec le public, des intervenants et des experts de différents milieux.

Le plan directeur présenté a pour objectif de maximiser le potentiel du site, tout en répondant aux différents besoins de la communauté. Il mise entre autres sur le développement d’espaces verts, de liens piétons et cyclistes et de logement abordable.

Le plan prévoit d’ailleurs de la place pour un futur amphithéâtre. Selon le plan directeur, il s'agit d'un éventuel centre d’événements, un site flexible pouvant accueillir un centre événementiel ou un autre grand équipement structurant près des rues Albert et Preston.

Un parc avec une scène

Un immense parc est également prévu lors du réaménagement des plaines LeBreton.

Photo : Commission de la capitale nationale

Lors des consultations publiques menées au cours de l’été, plus de la moitié des commentaires des participants (55 %) ont proposé un aréna comme attraction majeure, et un tiers ont indiqué qu’une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) devrait y performer.

Le plan souhaite également valoriser le secteur des aqueducs qui a une grande valeur historique, selon la présentation. On y verrait entre autres des boutiques, des cafés et des restaurants animés.

Le plan directeur conceptuel préliminaire souhaite aussi mettre en valeur les berges de la rivière des Outaouais, qui serait accessible aux plaisanciers.

Un quai près de la rivière

Le nouveau plan directeur prévoit un réaménagement des berges de la rivière des Outaouais près des plaines LeBreton.

Photo : Commission de la capitale nationale

La bibliothèque publique d’Ottawa doit aussi ouvrir ses portes en 2025, à la limite est des plaines LeBreton. Il s’agirait d’un prolongement du centre-ville d’Ottawa, servant d’ancrage à l’extrémité est des plaines LeBreton, à côté de la future installation partagée de Bibliothèque et Archives Canada et de la Bibliothèque publique d’Ottawa, peut-on lire dans le plan.

Une consultation publique a lieu jeudi soir aux cours Bayview. La population pourra également se prononcer en ligne jusqu'au 6 décembre.

Un projet à long terme

Les processus d'appel d'offres pour trouver les différents promoteurs qui réaliseront les divers aspects du plan seront lancés sous peu, selon la CCN, sans toutefois donner d'échéancier précis.

Le plan doit pour sa part être soumis au conseil municipal d’Ottawa durant l’été 2020.

Selon la CCN, les travaux de construction aux plaines LeBreton pourraient débuter dès 2021 et devraient se poursuivre pendant près de 30 ans.

Pas d'effet « wow », selon Jim Watson

Le maire d'Ottawa est généralement satisfait du plan présenté jeudi matin, mais aurait voir des détails plus précis, dont ceux pour un amphithéâtre devant accueillir les Sénateurs d'Ottawa au centre-ville.

L'espace public est très important pour moi et la population [...], mais en même temps, c'est important d'utiliser cet espace à côté du Musée canadien de la guerre pour attirer plus de visiteurs, a expliqué M. Watson.

Il aime particulièrement l'idée d'avoir des espaces verts et d'utiliser les anciens réseaux d'aqueducs du secteur pour aménager deux canaux à naviguer. « C'est excitant  », croit le maire.

Du logement abordable attendu

La coprésidente du comité directeur du Réseau logement social d'Ottawa est très heureuse de constater que le plan directeur conceptuel préliminaire identifie un rôle important pour le logement communautaire abordable, a indiqué par courriel Céline Carrière.

Elle souligne que le plan prévoit que 25 % des logements construits sur le site seront abordables. Cela pourrait apporter 1000 unités de logement abordable, ce qui pourrait répondre de façon très importante à la crise du logement auquel nous faisons face dans la ville d’Ottawa, fait-elle remarquer.

Nous continuons, par contre, à vouloir [discuter] avec la CCN pour déterminer comment nous pourrons nous assurer que les bénéfices communautaires représentés dans le plan vont se réaliser à long terme, a conclu Mme Carrière, aussi directrice générale de l'organisme Gloucester Housing Corporation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale