•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition demande l’exemption de la taxe carbone pour les agriculteurs

Une machine arrache les plants de maïs du champ et sépare les grains.

La taxe carbone a été imposée par le gouvernement fédéral dans quatre provinces en avril 2019.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Radio-Canada

L'Association des producteurs de blé de l'Ouest canadien lance une pétition pour demander à Ottawa de mettre fin à l’imposition de la taxe carbone pour les agriculteurs.

L'association invite les agriculteurs à soumettre leur facture énergétique et les coûts de la taxe carbone sur un site internet afin de pouvoir éventuellement partager l'information avec le gouvernement fédéral et ainsi démontrer à quel point cette imposition est importante, précise-t-on.

Le coût du séchage des grains cet automne a augmenté jusqu'à 43 % avec l’ajout de la taxe carbone.

Gunter Jochum, Président de l'Association des producteurs de blé de l'Ouest canadien

Selon l'association, la taxe carbone risque de compromettre les résultats et la compétitivité mondiale des producteurs de blé, car ces derniers ne peuvent pas en absorber le coût, indique-t-on.

Par ailleurs, une lettre a été envoyée à la ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, ainsi qu'au ministre fédéral de l'Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, pour préciser le fardeau financier que la taxe carbone représente pour les producteurs céréaliers.

Le 1er avril, le gouvernement de Justin Trudeau a imposé une taxe sur le carbone dans quatre provinces qui n’avaient pas de tarification du carbone, dont la Saskatchewan.

Cette mesure a pour objectif, selon le gouvernement fédéral, de faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Agriculture