•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eau potable à Casselman : après le manganèse, les algues bleu-vert?

 La rivière Nation Sud à la hauteur de Chesterville.

La présence d’algues bleu-vert a été détectée dans la rivière Nation Sud à la hauteur de Chesterville en septembre dernier.

Photo : Conservation de la Nation Sud

Denis Babin
Mis à jour le 

La présence des cyanobactéries a été détectée pour la première fois dans la rivière, qui constitue la source d’approvisionnement en eau potable de Casselman, à la hauteur de Chesterville en septembre dernier.

Ça arrive généralement quand le niveau d’eau est plus bas, quand la température est élevée et qu’il n’y a pas beaucoup d’oxygène, mentionne Michelle Cavanagh, chef d’équipe à la Conservation de la Nation Sud (CSN), pour expliquer l’éclosion d’algues bleu-vert dans la rivière.

Heureusement, l’analyse d’échantillons prélevés par le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario n’a révélé aucune trace d’algues toxiques.

N’empêche, les autorités prennent la chose au sérieux, car ces toxines produites par les cyanobactéries peuvent avoir des effets sur la santé, allant des plus bénins, comme des irritations de la peau et des maux tête, aux plus graves, tels des maux de ventre et des vomissements.

Des algues bleu-vert dans de  l'eau sous un pont.

Des algues bleu-vert dans l'eau.

Photo : Courtoisie : Conservation de la Nation Sud

[Les algues bleu-vert], c’est très dur à contrôler. […] C’est tout le temps présent quand [la qualité de l’eau dans] la rivière se dégrade. […] L’eau [peut devenir] non-potable. […] Il n’y a pas grand-chose qui puisse gérer ça, a expliqué Maurice Benoît, gestionnaire à l’Agence ontarienne des eaux, lors d’une réunion récente du conseil municipal de Casselman.

Selon l’Agence ontarienne des eaux, « bien qu’il n’existe aucun traitement spécifique qui puisse être appliqué à l’algue bleu-vert, une usine de traitement d’eau comme celle de Casselman […] est bien équipée  [pour] […] réduire au minimum les risques de prolifération des cyanobactéries »

Même s’il se dit inquiet par l’apparition de cyanobactéries dans la rivière Nation Sud, le maire de Casselman, Daniel Lafleur, tient à se faire rassurant.

[Présentement], il n’y a pas de crainte avec les algues bleu-vert [parce qu’il fait] froid. […] Il n’y a aucun problème. […] [Mais] au printemps, il va falloir que l’on s’assoie et que l’on discute […] à ce sujet-là [avec les autorités] si jamais cela arrive, indique le maire de Casselman.

D’ailleurs, la province invite la population à signaler la présence d’algues bleu-vert en composant le numéro de la Ligne-info anti-pollution : 1-866-663-8477.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Environnement