•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vengeance pornographique : une Saskatchewanaise teste la nouvelle loi sur la vie privée

Photo floue d'une série de photos que regarde un homme sur l'écran d'un ordinateur.

Selon l’avocat de la plaignante, Sean Sinclair, il s’agirait de la première poursuite civile du genre en Saskatchewan depuis la modification de la loi sur la vie privée en septembre 2018.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une Saskatchewanaise victime de vengeance pornographique intente une poursuite civile contre son ancien copain pour avoir partagé des images intimes d’elle et de trois autres femmes sans leur consentement.

Selon l’avocat de la plaignante, Sean Sinclair, il s’agirait de la première poursuite du genre en Saskatchewan, permettant ainsi de tester les limites de la nouvelle loi sur la vie privée, qui a été modifiée en septembre 2018.

Celle-ci permet maintenant aux victimes de vengeance pornographique de poursuivre en justice un individu afin d’obtenir une compensation financière.

Plus tôt ce mois-ci, l'ancien amoureux de la plaignante a plaidé coupable d’avoir partagé des images intimes de quatre femmes sans leur consentement entre 2015 et 2019.

Elle veut tenir tête à son ex-petit ami. Ça demande beaucoup de courage puisque c’est quelque chose de difficile à faire, dit Sean Sinclair.

La femme, dont l’identité ne peut être divulguée en raison d’une ordonnance de non-publication, espère obtenir réparation pour le préjudice subi.

Selon elle, les actions de son ancien amoureux étaient dégradantes et dommageables psychologiquement.

Dans un document déposé cette semaine à la Cour du Banc de la Reine, la plaignante indique que l’homme de 28 ans a partagé des images intimes et des vidéos sur plusieurs sites pornographiques sans son consentement et que des informations personnelles, comme son lieu de résidence, ont aussi été dévoilées. Une image intime d’elle aurait été visionnée en ligne plus d’un million de fois.

Avec les informations de Bonnie Allen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Système juridique