•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plaintes envers le CIUSSS bondissent au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Un médecin examine un patient sur une civière.

Sécurité des patients dans les hôpitaux : le Canada fait piètre figure

Photo : iStock

Mélissa Savoie-Soulières

Le nombre de plaintes reçues au sein du réseau de la santé a fait un bond de 41 % au cours de la dernière année, selon le rapport rendu public mercredi soir par la commissaire aux plaintes et à la qualité des services du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette année, Julie Bouchard a reçu 803 plaintes comparativement à 570 au cours de l’année 2017-2018. Les plaintes ont été traitées dans un délai moyen de 47 jours, soit cinq jours de plus que l’année précédente.

Dans le Rapport annuel sur l’application de la procédure d’examen des plaintes et sur l’amélioration de la qualité des services, on apprend que la commissaire aux plaintes a formulé 583 mesures d’amélioration. Celles-ci ont d’ailleurs toutes été approuvées par les services concernés au sein du réseau de la santé.

La commissaire Julie Bouchard suggère des améliorations au département des soins et services. Par exemple, elle propose une révision de la procédure d’examen à jeun pour que les diabétiques n’aient plus à subir d’attente prolongée. Elle souligne aussi qu’il faudrait organiser des rencontres interdisciplinaires pour les patients dont le cas est plus complexe aux soins palliatifs.

Le dossier de la maltraitance

Un nombre de 29 dossiers pour maltraitance a été traité par la commissaire aux plaintes du CIUSSS au cours de l’exercice 2018-2019. Des mesures correctrices ont d’ailleurs déjà été mises en place.

L'extérieur de l'hôpital de Chicoutimi.

L'hôpital de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

Le rapport signale une quinzaine de plaintes de maltraitance psychologique ou physique impliquant des usagers ou des travailleurs du CIUSSS. On apprend que l’encadrement des intervenants a été amélioré depuis, de même que la sécurité et la protection des patients.

L’autre moitié des plaintes pour maltraitance implique des proches des patients ou des tiers. Le rapport fait état de maltraitance physique, psychologique ou encore financière. Encore une fois, la sécurité et la protection des patients ont été renforcées afin de corriger la situation.

Par ailleurs, pour l’avenir, la commissaire Julie Bouchard suggère l’élaboration d’un régime de protection des patients du CIUSSS. Elle croit aussi qu’il faudrait trouver une façon de protéger les personnes majeures qui sont plus vulnérables. La commissaire suggère aussi une gradation dans les sanctions attribuées dans les cas de maltraitance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Établissement de santé