•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Priorités de Diane Lebouthillier : vendre l'immigration aux Gaspésiens et aux Madelinots

Diane Lebouthillier serre la main de Justin Trudeau.

La députée Diane Lebouthillier a été reconduite dans le poste de ministre du Revenu national par le premier ministre Justin Trudeau.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Deschênes

La ministre du Revenu national et députée de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, promet aux électeurs de travailler à défendre leurs intérêts à Ottawa.

En tête de liste de ses priorités, l'érosion des berges, qui menace les rives de la péninsule et de l'archipel.

Aussi, elle veut trouver des solutions aux problèmes de pénurie de main-d'oeuvre et l'une d'elles, c'est l'immigration.

À ce sujet, elle dit sentir un manque d'ouverture de certains Gaspésiens et Madelinots. Un travail de sensibilisation devra être fait, selon elle.

J’ai pu constater à quel point on avait encore une crainte au niveau de la population en ce qui concerne l’immigration. Cette crainte-là ne vient pas des plus jeunes, cette crainte-là vient des gens qui sont un peu plus âgés.

Il y a du travail de sensibilisation à faire dans le milieu, et moi, comme je le dis à qui veut l’entendre, en Gaspésie, on a de la place pour recevoir du monde.

Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national et députée de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Le phare juché sur un cap, avec en avant-plan une grève et le Saint-Laurent.

Le plus haut phare du Canada est reconnu lieu historique national du Canada depuis 1973.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Phare de Cap-des-Rosiers

Diane Lebouthillier promet que le phare de Cap-des-Rosiers restera ouvert pour les quatre prochaines années.

Cependant, elle ne précise pas l'ampleur des travaux à réaliser concernant cet attrait touristique, qui a besoin de rénovations importantes pour assurer son avenir.

Cet été, Ottawa a affirmé qu'il n'avait pas l'intention de financer la réfection, évaluée à environ 6,5 millions de dollars.

S’il va rester ouvert, il va certainement y avoir des travaux, ça fait que ça va se travailler au fur et à mesure, mais on va rester ouvert. [...] le phare de Cap-des-Rosiers je suis convaincue, avec l’évaluation qui a été faite, que le phare va me survivre.

Deux navires à quai.

Des navires de la CTMA

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les Îles

La ministre précise que les Îles auront aussi son attention, notamment en ce qui concerne la durée du contrat de la CTMA. Elle compte faire des représentations auprès du ministre des Transports.

L’érosion des berges et les enjeux de main-d’oeuvre seront aussi parmi ses priorités pour l'archipel.

Elle souligne également qu’elle tentera de rassurer les pêcheurs qui craignent les conséquences de l’instauration d’une aire protégée sur leur travail.

Installation d'un brise-lame au quai de Mont-Louis.

Installation d'un brise-lame au quai de Mont-Louis

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Haute-Gaspésie

Le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, demande qu’une attention particulière soit apportée à sa région.

À cette demande, Mme Lebouthillier répond qu’elle le fera et sera à l'écoute de la Haute-Gaspésie, comme de tous les secteurs de la région.

Elle a d’ailleurs précisé qu’elle ferait des représentations auprès de ses collègues pour faire part des demandes des résidents de Saint-Maxime-du-Mont-Louis au sujet de l’enrochement du quai de Transports Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique fédérale