•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cabinet Trudeau : plusieurs « alliés forts » pour la communauté fransaskoise

Denis Simard devant une caméra, dans une salle remplie de journalistes.

Le président de l'Assemblée communautaire fransaskoise, Denis Simard, est heureux de constater que Mélanie Joly reprendra le dossier en sa qualité ministre du Développement économique et des Langues officielles.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

Radio-Canada

Le président de l’Assemblée communautaire fransaskoise, Denis Simard, le président du Conseil des écoles fransaskoises, Alpha Barry, ainsi que la présidente du Conseil culturel fransaskois, Anne Brochu-Lambert, accueillent favorablement la composition du Cabinet de Justin Trudeau, formé mercredi, à Ottawa.

Les deux hommes estiment que la communauté fransaskoise pourra de nouveau compter sur des alliés forts pour répondre à ses préoccupations.

La modernisation de la Loi sur les langues officielles, une promesse électorale que le gouvernement fédéral veut remplir au cours des six premiers mois de son mandat, est notamment très attendue par Denis Simard.

Il est d’ailleurs bien heureux de constater que Mélanie Joly reprendra le dossier en tant que ministre du Développement économique et des Langues officielles.

Le développement économique, c’est une considération qui devient de plus en plus importante [pour Ottawa] lorsque vient le temps de travailler avec les communautés francophones. Mélanie Joly cerne déjà bien les priorités de la communauté fransaskoise et nous avons d’excellentes relations avec elle, explique Denis Simard.

On est très ravi qu’elle conserve le dossier des Langues officielles. On a passé le temps des consultations et des pourparlers. Maintenant, passons à l’action, souligne Alpha Barry.

Gros plan sur le visage d'Alpha Barry, qui répond aux questions du journaliste.

Le président du Conseil des écoles fransaskoises, Alpha Barry, espère pouvoir continuer de bâtir de bonnes relations avec les nouveaux acteurs politiques à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Même si certains écologistes auraient aimé voir Steven Guilbeault à la tête du ministère de l’Environnement, Denis Simard et Alpha Barry ne sont pas déçus de le retrouver au sein du Patrimoine canadien.

Il possède beaucoup de connaissances pour bien faire dans un ministère comme celui-là, ajoute Denis Simard.

Les questions de vitalité et d’épanouissement de la communauté fransaskoise sont très importantes. On espère que Mélanie Joly pourra lui partager son expérience à propos de la francophonie hors Québec et que ça lui sera bénéfique pour réussir dans son mandat, indique pour sa part Alpha Barry.

Les défis culturels de Steven Guilbeault

De son côté, la présidente du Conseil culturel fransaskois, Anne Brochu-Lambert, admet que Steven Guilbeault aura fort à faire pour s’attaquer aux dossiers fiscaux sur la table du ministère du Patrimoine canadien.

Elle fait notamment référence aux géants du web comme Google, Facebook ou Spotify, par exemple, qui profitent des infrastructures et des industries culturelles et artistiques sans toutefois payer leur juste part pour aider au développement des infrastructures de création.

L’enjeu fiscal au sein de son ministère est très important. [...] Le secteur culturel veut trouver des solutions pour régler l’injustice fiscale, précise Anne Brochu-Lambert, qui se dit elle aussi heureuse des choix de Justin Trudeau.

Gros plan sur le visage d'Anne Brochu-Lambert, qui répond aux questions du journaliste.

La présidente du Conseil culturel fransaskois, Anne Brochu-Lambert, croit que Steven Guilbeault pourra transposer les efforts qu'il a faits dans le milieu environnemental au sein d'un ministère comme celui du Patrimoine canadien.

Photo : Radio-Canada

L’Ouest sera écouté, parole de Denis Simard

Même si aucun député n’a réussi à se faire élire sous la bannière libérale en Saskatchewan lors des dernières élections fédérales, Denis Simard et Alpha Barry sont d’avis que la province sera tout de même bien représentée au sein du Cabinet.

L’entièreté du Cabinet va vouloir s’assurer que la voix des provinces de l’Ouest soit écoutée par rapport aux dossiers importants, mais nous, on veut aller plus loin et s’assurer que les francophones de l’Ouest soient entendus également, insiste Denis Simard.

Ce dernier a également bien accueilli la nomination de Chrystia Freeland comme ministre des Affaires intergouvernementales, Jonathan Wilkinson en tant que ministre de l’Environnement et Jim Carr qui agira à titre de représentant spécial pour les provinces des Prairies.

On va vouloir établir une relation de confiance avec tous les membres du Cabinet, précise Denis Simard.

Avec les informations d’Aimée Lemieux, Thilelli Chouikrat et Rose Nantel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique fédérale