•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une interface cutanée qui reproduit la sensation du toucher... même à distance

Photo montrant l'interface sur la peau d'une main.

La pièce permet de reproduire la sensation tactile

Photo : Université Northwestern

Agence France-Presse

Porter une prothèse de bras et pouvoir ressentir une poignée de main, ou « toucher » quelqu'un qui se trouve à l'autre bout du monde : une technologie de réalité virtuelle permet de reproduire la sensation tactile, selon une étude parue mercredi.

L'appareil, décrit dans la revue Nature (Nouvelle fenêtre) (en anglais), ressemble à un petit dispositif en silicone. Il est mû par une trentaine de petits actionneurs contrôlés à distance via un écran tactile sans fil, comme un téléphone intelligent ou une tablette.

Lorsqu'on touche cet écran, les actionneurs de l'interface vibrent de manière simultanée, produisant une sensation sur la peau équivalente à ce toucher. Si l'on dessine par exemple un X avec le doigt sur l'écran tactile, le porteur de l'interface ressentira ce même tracé.

La pièce tenant sur le bout d'un doigt.

La pièce tient sur le bout d'un doigt.

Photo : Université Northwestern

Développé par des chercheurs de l’Université Northwestern aux États-Unis, cet appareil a été conçu pour améliorer la qualité de vie des porteurs de prothèses, mais aussi, dans une optique plus ludique, pour créer des interactions tactiles à distance.

Nous explorons les capacités et les limites de la réalité virtuelle ou augmentée.

Yonggang Huang, coauteur de l'étude

Un vétéran américain de la guerre d'Irak, Garrett Anderson, qui a participé à l'expérience, porte une prothèse depuis qu'il a perdu son avant-bras droit dans une explosion, en 2005.

Le vétéran américain de la guerre d'Irak, Garrett Anderson.

Le vétéran américain Garrett Anderson a participé à l'expérience.

Photo : Université Northwestern

Celle-ci lui permet d'attraper des objets, mais ne reproduit pas les sensations qui vont avec. En testant la nouvelle interface, le vétéran est parvenu à ressentir le toucher d'une poignée de main, et ce, jusqu'au bout des doigts de sa prothèse.

Les vibrations variaient en intensité, en fonction de sa force de préhension. Pour le vétéran, cette nouvelle technologie pourrait lui permettre de détecter la force de la pression qu'il transmet via sa prothèse.

Je me souviens d'avoir saisi la main de ma mère et de l'avoir presque cassée, parce que je ne mesurais pas ma pression.

Garrett Anderson

Il rêve aussi de pouvoir enfin tenir simultanément la main de ses deux enfants.

Selon les auteurs de l'étude, l'appareil pourrait aussi créer des interactions tactiles à distance, lors d'un appel vidéo ou d'un jeu vidéo en réseau.

La pièce tenue entre deux doigts.

La pièce tient entre deux doigts

Photo : Université Northwestern

Imaginez que vous pouvez tenir la main de l'être aimé à l'autre bout de la planète. Ou que votre coéquipier de Fortnite vous tape dans le dos, écrivent les chercheurs.

Les chercheurs travaillent désormais à rendre cet appareil plus fin et plus léger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Médecine

Science