•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6e pont entre Ottawa et Gatineau : Catherine McKenna attend l'étude de la CCN

Mme McKenna attend les résultats d'une étude de la CCN pour se prononcer sur un 6e pont.

La ministre de l'Infrastructure Catherine McKenna dans la rue Sparks à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Radio-Canada

Fraîchement nommée ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna dit vouloir un sixième pont qui enjamberait la rivière des Outaouais pour relier Gatineau à Ottawa, mais aussi une vision pour le transport en commun.

En entrevue à l'émission Les Matins d'ici, la ministre libérale a indiqué qu'elle attendait les résultats de la nouvelle étude menée par la Commission de la capitale nationale (CCN) dans ce dossier.

La CCN regarde, réfléchit. C'est une grosse infrastructure. Il y a une étude, mais on attend d'avoir les résultats. On a besoin d'avoir un sixième pont, mais aussi on doit avoir une vision, a souligné la ministre.

Mme McKenna veut mener cette réflexion avec la Ville d'Ottawa, celle de Gatineau ainsi que la CCN.

Le sujet avait échauffé les esprits pendant la campagne électorale. Steven MacKinnon, alors député libéral sortant de la circonscription de Gatineau et réélu depuis, avait vertement critiqué le maire de Gatineau après que celui-ci a demandé à la CCN de retirer un appel de propositions visant à trouver un consultant pour faire un plan intégré de transport régional.

Alors que M. MacKinnon s'est positionné pour un sixième pont, le maire Pedneaud-Jobin croit que la démarche doit être plus sérieuse qu'une promesse électorale.

Un financement fédéral pour le tramway à Gatineau

Mme McKenna s'est dite par ailleurs favorable à la seconde étape du projet de train léger à Ottawa.

C'est sûr, on a besoin de plus de transports en commun. Les gens veulent aller de la maison, à l'école, au travail plus vite et d'une manière plus saine. C'est une grande priorité. On a besoin d'une manière de se déplacer qui est plus rapide, plus saine et moins coûteuse, a-t-elle souligné.

Elle a ajouté que le gouvernement fédéral financerait le projet de tramway dans l'ouest de Gatineau. Elle attend par contre une demande de la Ville en ce sens.

Les gens habitent et travaillent des deux côtés de la rivière. Alors, cela a du sens. On doit avoir un lien et une vision qui inclut Gatineau et Ottawa. C'est sûr qu'on y est ouvert, a-t-elle soutenu.

Lors de la campagne électorale, le parti libéral a promis quelque 30 milliards de dollars d'investissements pour le transport en commun pour les 10 prochaines années.

« Une bonne nouvelle » pour le maire de Gatineau

Le maire de Gatineau se réjouit de l'arrivée de Catherine McKenna au ministère des Infrastructures. Il fait remarquer qu’elle connaît bien les répercussions du transport sur l’environnement et les gaz à effet de serre.

Mais aussi, elle connaît la région et l’importance de compléter le réseau de transport en commun de la capitale en faisant le projet de Gatineau, fait remarquer Maxime Pedneau-Jobin.

Un homme dans l'hôtel de ville de Gatineau en entrevue avec un média.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, en entrevue avec Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada

Le maire de Gatineau rappelle que la demande de financement pour le tramway est déjà sur le bureau de la ministre.

Le dossier est suffisant pour que le fédéral puisse prendre une décision, et suffisant pour que Québec soit capable d’en prendre une [...] Pour moi, c’est juste une question de reprendre le dialogue, explique le maire.

Mais Maxime Pedneaud-Jobin fait remarquer que, pendant ces discussions, le temps file.

Le tramway, on se donne un horizon de 10 ans pour le construire. Chaque mois qu’on pense, ça retarde cet échéancier-là et, on le sait, ce n’est déjà pas facile le transport en commun à l’ouest [de la ville].

Il ajoute que le gouvernement du Québec lui a assuré que, dès qu’un ou une ministre fédéral serait choisi, les discussions sur le financement pourraient commencer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale