•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taxe carbone : Fredericton propose une nouvelle tarification à Ottawa

Un pistolet d'une pompe à essence dans une voiture

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick prédit une réduction des prix à la pompe dès le 1er avril si le fédéral accepte sa nouvelle proposition de tarification du carbone.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick souhaite imposer une taxe sur le carbone inspirée de celles de provinces voisines et espère obtenir l’approbation du fédéral.

Le gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs s’oppose toujours farouchement au principe d’une taxe sur le carbone, mais devant l'inévitable, il avance une solution de compromis.

La proposition d'une tarification du carbone a été soumise à Ottawa. Fredericton attend une réponse.

Il s'agirait d'un modèle semblable à celui adopté au début de l'année par les gouvernements libéraux de Terre-Neuve-et-Labrador et de l'Île-du-Prince-Édouard.

Il s'agit d'argent recyclé, mais c'est ce que le fédéral a accepté à l'Île-du-Prince-Édouard. Nous considérons quelque chose de semblable ici au Nouveau-Brunswick, indique le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux, Jeff Carr.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a d'abord réduit sa propre taxe sur l'essence au début de l'année, puis elle l'a augmenté par la suite en y ajoutant la nouvelle taxe sur le carbone. Au total, l'augmentation réelle n'a été que de 1 ¢ le litre, comparativement à plus de 4 ¢ le litre au Nouveau-Brunswick.

Si le fédéral accepte le nouveau modèle proposé par Fredericton, les consommateurs bénéficieront d'une réduction des prix à la pompe dès le 1er avril prochain, estime le ministre Carr.

Ce plan du gouvernement minoritaire obtient l'appui de partis d'opposition.

C'est important d'avoir un système de tarification du carbone qui est en commun entre les provinces de notre région atlantique. Donc, oui, je crois que c'est une bonne initiative, affirme le chef du Parti vert, David Coon.

La manière que l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador ont conçu leur plan, peut-être que la province pourrait s'inspirer de leur modèle, estime le député libéral de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé, Jacques LeBlanc.

On ignore toujours quand le gouvernement Trudeau répondra à la proposition de Fredericton, mais le ministre Carr assure que le dossier est déjà à l'étude à Ottawa.

Avec les renseignements de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale