•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une robe scintillante sur mesure pour le Diamant

Une robe Kabuki suspendue au Diamant.

Robe Kabuki réalisée par François Bertrand pour le Diamant

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une robe Kabuki qui évoque le théâtre traditionnel japonais trône désormais au Diamant. Faite de plus de 20 000 goupilles de canettes, l’oeuvre étincelante a nécessité 3 ans de travail de la part de François Bertrand.

L'esprit dans lequel je l'ai fait c'est un élan de gratitude à l'égard de Robert Lepage, raconte l’artiste de Québec qui a réalisé une dizaine de robes-sculptures avec des goupilles de canettes depuis 2008.

François Bertrand souhaitait ainsi remercier Robert Lepage pour tout ce qu'il apporte à son public et à la Ville de Québec.

La robe suspendue a été conçue pour être vue à partir du sol. On peut y voir, à l’endos, trois têtes de dragon en 3D, un clin d’œil à la trilogie des dragons de Lepage.

La robe Kabuki a nécessité plus de 5000 heures de travail et sera exposée pour les 5 prochaines années dans le foyer au premier étage du Diamant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Arts visuels